Mission Évasion : Le cœur de Nadulritz

Au Saguenay, des espaces verts, y’en a un, pis un autre ! L’embarras du choix pour faire une rando est donc assez grand. Quelle ne fut pas notre surprise de découvrir qu’on s’était aventurés sur les terres de Mission Évasion, que la forêt était enchantée ET qu’elle avait besoin de notre aide ! Le « hasard » fait bien les choses !

Avec Ernest et Hector, c’est sans hésiter que nous avons répondu à l’appel de la nature. Pas question qu’on laisse une vilaine sorcière faire disparaître tous les rongeurs… On n’a même pas encore eu la chance de s’en faire des brochettes.  Hummm 🤤 … des écureuils… badigeonnés de miel… sur le barbecue ! (Désolé, je m’égare un peu.)

Le cœur de Nadulritz : un vrai conte pour enfants

Immersion Fun Difficulté
⭐️⭐️⭐️ – – ⭐️⭐️⭐️ – – ⭐️⭐️ – – –
Fouille Manipulation Réflexion
40 % 40 % 20 %
💲 / 👤 💬
20-25 $* 60 min. FR
👥 👥 idéal Testé à
4 à 10 4 4

 

Une malveillante sorcière en quête de la jeunesse éternelle s’est emparée du cœur de Nadulritz, la forêt enchantée! Un de ses protecteur vous a convoqué d’urgence et vous confie la périlleuse mission de le retrouver car la forêt se meurt.
Percez les mystères de la magie et remettez le cœur en place avant qu’il ne soit trop tard!

– Synopsis tiré du site de Mission Évasion

Au cœur de la forêt enchantée

Aussitôt que nous avons franchi la porte, Hector a laissé échapper un « wow ! ». D’un premier coup d’œil, l’atmosphère rend plutôt bien et on remarque tout de suite les choix de couleurs de la murale et de l’éclairage qui donnent un côté féerique à la pièce.

L’ambiance sonore est bien réussie et nous rassure. Tout, dans le boisé, n’est pas encore mort, même si ça risque de changer au cours des soixante prochaines minutes. Comme disait mon chummey Théocrite : « tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir ! »

Le coeur de Nadulritz propose un terrain de jeu très étendu, le plus vaste à ce jour chez Mission Évasion, qui vous fera découvrir certaines zones insoupçonnées de la forêt. La configuration des lieux est très intéressante et propice à l’exploration. C’est d’ailleurs un des points forts qu’ont relevés Ernest et Hector. Ils ont adoré devoir se promener d’un espace à l’autre, de s’accroupir par moment et d’être parfois forcés de revenir sur leurs pas. À un moment du jeu, nous nous étions tous perdus de vue, chacun étant dans son coin en train de chercher comment sauver la nature.

Il est à noter que nous avons tous débuté la partie du même point de départ. Les groupes plus grands, quant à eux, seront divisés en deux. L’exploration se fera donc deux fois plus vite. Pour cette raison, un point bonus de fun pour les plus petits groupes  !

Roule ma bille de la bonne façon et la clé de mon cœur sera à toi !

C’est la forêt qui le dit, pas moi. L’aventure est principalement axée sur la fouille et le placement d’objets. Ce fut donc un douloureux rappel pour nous : maudit qu’on est poches pour trouver des objets cachés ! Surtout qu’on essaie de ne pas endommager le décor… Il y a d’ailleurs quelques très bonnes cachettes. (Celles-là on les a trouvées, c’est les trucs en plein dans nos faces qu’on ne voyait jamais!)

Ce sont donc nos yeux cross-side qui nous ont le plus ralentis dans l’histoire. Il n’y a sinon que très peu d’énigmes à proprement parler. À l’exception d’une ou deux occasions où il nous a fallu réfléchir un peu pour comprendre quoi faire, le reste du jeu nous a semblé très simple. Aussi, quelques manipulations viennent rendre le tout plus ludique. En gros, l’expérience pourrait se comparer, en partie, à une chasse aux œufs de Pâques super pimpée. Apportez de bonnes paires d’yeux et ça devrait bien se passer !

Enfin, comme le jeu semble avoir été initialement conçu pour séparer des groupes plus grands, on se retrouve avec des étapes en double. Certaines devront donc être faites deux fois et d’autre non, même si les éléments pour les accomplir sont toujours en places.

Un 3⭐️ qui m’a fait mal au cœur.

D’entrée de jeu, je dois dire que mes attentes envers la forêt enchantée créée par Patrick Côté étaient très, très élevées. Et pour cause, nous avions été gâtés par les créations précédentes de Mission Évasion. Leur toute première salle, La folie d’Edgar, avait été une très heureuse découverte et le souci du détail apporté au décor, particulièrement dans Camping Mortel, m’avait bluffé. Ce sont deux salles que nous avions adorées et dont nous gardons, encore aujourd’hui, d’excellents souvenirs. La barre était donc très haute.

Ici, j’ai cependant trouvé la réalisation et la finition très inégales, voir même brouillonnes (surtout par rapport à ce qu’on nous a habitué), tant sur le plan des aires de jeux que des accessoires mis à notre disposition. On passe de trucs vraiment chouettes à d’autres plutôt ordinaires.

Enfin, la pièce m’a également paru usée à de nombreux endroits. Le passage des joueurs est certes un ballet assez abrasif, surtout dans cette salle bourrée de détails fragiles, mais elle aurait définitivement besoin de plus d’amour. Les vieux trous de vis sont nombreux, certaines choses sont chambranlantes et des collants « pas touche » ont pris le relais là où maintes tentatives de collage se sont avérées infructueuses.

À explorer avec un cœur d’enfant

Si vous êtes un enfant (ou que vous voyez la vie comme eux), prenez ces derniers paragraphes et sacrez-les aux poubelles. Ernest et Hector, 13 et 11 ans, une vingtaine de jeux derrière la cravate, ont été enchantés par ce que le décor a à offrir. Même certaines sections, au visuel plus symbolique que réaliste, ont passé le test haut la main. Pour eux, c’était du quatre ou du cinq étoiles.

Même chose pour la mission. Ils ont adoré tout explorer et s’occuper des tâches, plutôt simples, à accomplir. Les enfants, en général, aiment la fouille et les casses-têtes qui se résolvent assez rapidement. Ici, ils sont gâtés. C’est d’ailleurs pile le public cible qu’avait en tête Mission Évasion lors de la conception du scénario.

En conclusion, Le coeur de Nadulritz est un jeu parfait pour les familles voulant mettre le plaisir des enfants au premier plan et pour les groupes de jeunes.  Pour les accros, peut-être moins.

bouton-reserver

*gratuit pour les enfants de moins de 8 ans.


Allez leur rendre visite :

Mission Évasion
377 rue Montcalm – Suite 2 (accès par l’arrière)
CHICOUTIMI (Saguenay), QC
G7J 2V2
418-973-5501
website-logos-website-logo-free-logo-design-software     logofb

mission-evasion-logo.jpg

Dans le cadre de notre couverture médiatique, cette partie nous a été gracieusement offerte par Mission Évasion. Crédits photo : Mission Évasion.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s