Mission Évasion : Camping mortel

J’avais bien hâte de retourner chez Mission Évasion, où j’avais été agréablement surprise avec leur premier scénario La folie d’Edgar. Les décors sont magnifiques et l’immersion très réussie. Autant dire que je n’en attendais pas moins du Camping mortel, mission qui, on s’en doute, allait plus nous plonger dans le sang et l’horreur.

Mon synopsis du Camping mortel :

Je devrais commencer à le savoir. À chaque fois que je vais faire une escapade avec Marc, Phil et Sam réunis, ça ne se finit jamais bien ce genre d’histoire-là… Cette fois-ci, ils avaient eu la brillante idée d’aller camper dans ce petit coin méconnu du Saguenay, qui borde la frontière américaine… Je ne suis pas une grande adepte de camping, mais jusque-là, la soirée était bien normale. On buvait de la bière autour du feu en se racontant des histoires de films de requins (une passion commune des gars…).

En allant se coucher, on a entendu des bruits bizarres. Au départ, on pensait que c’était Phil et Sam qui faisaient des trucs louches (un malentendu de camping est si vite arrivé), mais quand ça a fini par hurler sordidement, on a compris que ce n’était pas au campement que ça se passait.

Trop curieux, on est allés voir ce qui se tramait dans ce lieu sombre là-bas. Je savais que j’aurais dû me tenir loin de tout ça…

Camping mortel : Bruno ? Comme on se retrouve !

Décor : ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️  Fun : ⭐️⭐️⭐️⭐️   Niveau : ⭐️⭐️⭐️

On finit par entrer dans l’usine désaffectée et tel un bon film d’horreur, la porte se verrouille derrière nous. On se rend compte rapidement qu’on a été piégés dans le repaire d’un tueur en série. Puis, il n’y a rien de bien joli dans ce repaire-là…. Il y a eu des victimes, beaucoup de victimes avant nous… Il semblerait qu’on soit les prochains.

Horrible, sans être effrayant

Le jeu est conseillé aux 16 ans et plus. Selon nous, c’est totalement justifié, car beaucoup d’éléments causent un malaise. Âmes sensibles s’abstenir ! (même si mon petit cœur fragile a quand même survécu). Néanmoins, je dirais que cette mission mise plus sur l’atmosphère inquiétante que sur les sueurs froides qui pourraient être causées par le jeu.

La petite usine des horreurs

Il y a beaucoup de détails, qui nous font comprendre le lourd passé de ce lieu intrigant. Selon moi, Mission Évasion est allée dans la dentelle pour certains éléments du décor ! On sent bien leur souci de minutie, surtout dans l’ambiance d’une salle en particulier. L’entreprise commence, sans aucun doute, à développer une signature esthétique très intéressante dans leurs jeux. C’est pour dire, je reconnaîtrais ces dernières parmi mille !

Dans Camping mortel, l’aménagement de la salle nous a surpris plus d’une fois. L’espace a été intelligemment pensé et conçu et on a pris plaisir à y découvrir chaque recoin.

Encore une fois, je lève mon chapeau à l’ambiance sonore créée par Mission Évasion. On nous rappelle sans cesse que les lieux sont inhospitaliers et qu’on n’est, au final, pas aussi seuls qu’on le pensait, dans le repaire de ce tueur en série. Dans la même veine, l’interaction avec le maître de jeu était amusante et bonifiait également l’ambiance. Tout était donc réfléchi pour offrir la meilleure immersion possible.

Et le jeu dans tout ça ?

Si vous ne voulez pas finir comme les précédents prisonniers, il sera important de bien fouiller et de tout observer. Dites-vous aussi que suivre les consignes et les conseils, c’est toujours une bonne idée. Ça, c’est un conseil.

Fait assez inhabituel, il y aurait plus d’une façon de trouver certains « éléments d’enquête ». Par conséquent, il serait possible de ne pas avoir besoin de déverrouiller toutes les serrures mises sur notre chemin. Nous, on n’a pas pris de chance. De toute façon, la curiosité que procure un lieu/meuble/contenant verrouillé est beaucoup trop grande !

Voilà ! Nous on s’en est sorti, mais on ne peut pas vous en dire plus. Voyez-vous, par inadvertance, j’ai laissé tomber mon portefeuille dans l’usine, ce qui fait que le tueur sait maintenant où j’habite. Il m’a bien fait comprendre que si je parle trop…

mission-evasion-camping-mortel-2018-06-03

Nous avons célébré le fait d’être encore en vie à La Voie Maltée de Chicoutimi.

Allez leur rendre visite :

Mission Évasion
377 rue Montcalm – Suite 2 (accès par l’arrière)
CHICOUTIMI (Saguenay), QC
G7J 2V2
418-973-5501
website-logos-website-logo-free-logo-design-software     logofb

mission-evasion-logo.jpg

Dans le cadre de notre couverture médiatique à CKRL, cette partie nous a été gracieusement offerte par Mission Évasion. Crédits photos : Mission Évasion.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s