Enigma : Morsure

[TROIS-RIVIÈRES, Qc] Les années passent et, comme des papillons de nuit attirés par une grosse ampoule incandescente de 200W (Ça brule! Oh, ça brule!), on sent toujours cette implacable force d’attraction qui nous ramène sans cesse chez Enigma, à Trois-Rivières. La raison de ce pèlerinage récurrent : aller se faire courir après par un zombi, bien sûr!

À notre grand plaisir, nous étions accompagnés cette fois-ci par Esther et Héra, deux peureuses qui n’avaient pas encore eu la joie de vivre cette expérience.

Morsure : dompter sa peur, une résolution de problème à la fois

Immersion Fun Difficulté
⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ ⭐️⭐️⭐️ – –
💲 / 👤 💬
39 $ 60 min. FR
👥 👥 idéal Testé à
4 – 10 4 4
🧟‍♂️ Zombi / Monstre
😨 Effrayant
Joué le Notre combientième salle
2022-04-09 287

.

Morsure est notre scénario d’horreur. Préparez-vous à une ambiance angoissante: Votre laboratoire a explosé libérant un gaz toxique. Arriverez-vous à colmater les fuites sans vous faire mordre par le zombie?

– Synopsis tiré du site d’Enigma

Jamais trois sans quatre, c’est bien ça le dicton?

C’est notre quatrième affrontement avec le zombi/mutant/contaminé de la bande de chez Enigma. Morsure, la mouture 2021-2022 du jeu du chat et de la souris post-apocalyptique avec résolution d’énigmes, reprend les éléments clé de ces prédécesseurs Zombie (2016), Contaminé (Halloween 2017) et Cobaye (Halloween 2018):

Dans un espace un peu plus restreint qu’avant, on explore les lieux sombres et inquiétants du complexe industriel pour résoudre des énigmes sans se faire toucher par le zombi (sous peine de devoir aller se faire décontaminer pendant 2 minutes). Toujours sur le qui-vive, on sue notre vie et on est constamment en mouvement*, ce qui complexifie à la perfection la résolution d’énigmes autrement assez simple.

* Avertissement : Les talons hauts peuvent causer des blessures graves et même la mort! Dans une apocalypse zombi, il est préférable de porter des souliers fermés, à semelle plate et antidérapante. Astor le robot peut peut-être remettre sa cheville, vous pas. Jouez prudemment!

L’utilisation des immerseurs, ces maîtres de jeu / personnages qui interagissent avec vous tout au long de l’aventure est LA touche qui permet à l’entreprise de Trois-Rivières de se démarquer dans l’industrie. Ils ne sont pas là simplement pour vous donner des indices, mais font partie intégrante du défi. En effet, chez Enigma, il ne suffit pas de seulement résoudre des énigmes, mais aussi de dealer avec des problèmes, des situations et des personnages.

Si « larper » (l’action de faire du Live Action Role-Playing) est moins votre tasse de thé, dites-vous que Morsure est leur scénario avec les interactions les plus primaires : vous n’aurez pas besoin d’user de vos talents d’improvisateurs pour négocier ou convaincre. On vous demande seulement d’avoir peur!

Après quatre visites, on est assurément moins surpris; même si les énigmes sont différentes, on connait les lieux et les mécaniques du jeu. Ceci dit, l’expérience est toujours aussi efficace et plaisante. Mais qu’en est-il pour ceux et celles qui la vivent pour la première fois ?

L’effet Enigma

Lorsqu’on a invité Héra (2 scénarios à son actif) et Ester (qui elle en a une douzaine) à se joindre à nous, on leur a dit qu’on allait faire un jeu d’évasion pas comme les autres… et qu’un zombi allait les pourchasser. Question de les mettre en confiance 🤪, on leur a raconté qu’une de nos coéquipières précédentes avait abdiqué dès la première minute d’action. Tanya, on ne t’oubliera jamais!

Arrivés sur place un peu d’avance, on discutait dans le lobby, puis c’est arrivé: un long hurlement de terreur qu’on savait provenir de la salle de Morsure. Puis un autre, et encore un autre. Pendant un instant, leurs regards ont changé. Genre, un chevreuil figé sur l’autoroute, fixant les phares d’un gros truck se dirigeant droit sur lui.

Au moment du briefing d’avant partie, elles étaient tellement nerveuses qu’elles arrivaient à peine à retenir les explications. (T’sé la sorte de cadenas à 4 chiffres sur lequel il faut appuyer sur l’arceau et non tirer…) Ne pas savoir dans quoi elles s’embarquaient exactement était très anxiogène. La possibilité de se faire attraper par le zombi les terrifiait. Ça, c’était le « avant ».

Puis, il y a eu le « pendant ». Le sentiment d’urgence leur a bien vite fait oublier leurs peurs. Le temps était à l’action et elles se sont lancées dans l’aventure. Malgré leurs appréhensions, elles ont été super bonnes. Chacun a rapidement su prendre sa place et les rôles s’échangeaient de façon naturelle selon les situations. Ça a été un bon défi de travail d’équipe et de communication (avec certaines contraintes). Héra, pourtant celle qui anticipait le plus, a été la première a se garrocher dans l’obscurité pour explorer. Esther n’était pas loin derrière. Plus les minutes s’écoulaient, plus elles gagnaient en confiance.

Les objectifs du scénario étaient clairs et il était toujours possible de savoir où on en est rendu et ce qu’on doit faire ensuite. Ce qui est une très bonne chose, le stress ayant la vilaine habitude de nous faire tout oublier.

Niveau difficulté, on a tous trouvé ça parfait. Ni trop difficile, ni trop simple et ce, peu importe qu’on ait fait 2 ou 200 jeux avant. C’est là une autre des forces des immerseurs. En plus de vous mettre dans l’ambiance, ils adaptent leur prestation à l’équipe présente. Par exemple, Esther s’étant tordu une cheville (t’sé l’avertissement à propos des talons hauts, c’est grâce à elle), le zombi ne la pourchassait pas avec la même frénésie que pour les autres. Leur but n’est pas de vous rentrer dedans comme un tank, mais de s’assurer que les participants aient tous du plaisir et les amener à se dépasser. De cette façon, l’expérience est accessible à tous.

Vint ensuite le « après ». L’important pour bien apprécier ces soixante minutes, c’est de se prendre au jeu comme le ferait un enfant avec son imagination débordante. Bien sûr que le zombi n’est pas vrai et qu’il ne nous contaminera pas réellement, mais ne gâche pas ton fun en étant trop rationnel. Les cerveaux en compote et les courbatures pour les jours à venir sont signes que l’équipe s’est lancée à fond dans le scénario. Nous étions en sueurs et heureux.

En ressortant de Morsure, t’as pas juste la fierté d’avoir réussi toutes les énigmes à temps (ce qui est déjà cool, surtout quand ça arrive dans les dernières secondes du temps imparti), t’as le sentiment d’avoir accompli quelque chose, d’avoir vaincu un stress, une peur. C’est vraiment le fun et super gratifiant, spécialement si tu es de ceux qui sont plus craintifs de nature.

C’est donc un jeu qu’on vous recommande chaudement, encore et encore.

Enigma-morsure-2022-04-09

bouton-reserver


Allez leur rendre visite :

Enigma
1930 Rue Bellefeuille,
Trois-Rivières, QC
G9A 3Y2
819-840-2512
website-logos-website-logo-free-logo-design-software    logofb

enigma-logo

Dans le cadre de notre couverture médiatique, cette partie nous a gracieusement été offerte par Enigma. Crédits photo : Enigma.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s