Artimus : Room 113

[PARIS, France] J’avais bien hâte de revenir chez Artimus. Il faut dire que la touche artistique et théâtrale de l’entreprise est assez unique dans le monde des jeux d’évasion à Paris (du moins, parmi la trentaine que j’ai testé). Le souvenir de ma visite chez Artimus à l’été 2018 était intacte, tellement j’avais aimé mon expérience dans les deux premiers scénarios. Ces derniers offrent un voyage dans le temps, tantôt à la Renaissance tantôt au début du XXe siècle. Vous l’avez compris, c’est l’escapade spatio-temporelle qui sert de prétexte aux différentes missions !

Avec Room 113, nous voici maintenant non plus dans le passé… mais dans le futur ! Mais pas dans l’ambiance futuriste des navettes spatiales et des décors blancs contemporains, non non non… Un phénomène étrange se produit dans un hôtel vétuste écossais tous les 7 ans, à la veille de Noël… Un homme meurt mystérieusement, à 00 h 30 précises, dans la chambre 113. Comme on est connus mondialement pour avoir sauvé le monde plusieurs fois : Solène, Gaëlle, Florent et moi avons été appelés pour enquêter sur ce mystère mystérieux.

Room 113 : Voici votre clé pour votre chambre, la numéro 113. Vous pouvez prendre l’ascenseur sur votre gauche pour y accéder.

Immersion Fun Difficulté
⭐️⭐️⭐️⭐️ – ⭐️⭐️⭐️⭐️- ⭐️⭐️⭐️ – –
Fouille Manipulation Réflexion
35% 35% 30%
💲 / 👤 💬
110 – 130 €
prix par salle
60 min. FR/EN
👥 👥 idéal Testé à
2 -5 3-4 4
👻 Paranormal /  🔎 Enquête
🇫🇷 En France

 

Noël 1988, Loch Lomond, Ecosse.

Pendant la nuit du 24 au 25 décembre à 00h30 précises, un phénomène inexpliqué de combustion spontanée entraîne le décès de l’homme qui séjournait dans la chambre 113 de l’hôtel Inversnaid. Or, tous les 7 ans depuis cette date, cet événement s’est reproduit étrangement au même endroit et au même moment, causant à chaque fois la mort de l’homme occupant cette chambre.

Malgré le travail des enquêteurs, la cause de ces drames n’a jamais pu être établie, et l’hôtel est resté inoccupé depuis le 25 décembre 2016.

Pour tenter d’élucider ce mystère, vous serez envoyés sur place le 24 décembre 2023, soit 7 ans jour pour jour après le dernier drame. A vos risques et périls…

– Synopsis tiré du site d’Artimus

 

Nous voici embarqués dans la machine spatio-temporelle d’Artimus et même si l’effet de surprise n’était plus là pour moi, la mise en scène me convainc toujours.

Nous arrivons donc dans cet hôtel écossais qui a gardé son charme d’antan (même en 2023) dans l’ambiance… de Noël ! Beh oui souvenez-vous, la malédiction arrive tous les 7 ans à ce moment-ci de l’année. Alors qui dit fêtes de fin d’année dit… musique de Noël, bien sûr ! Ça fait toujours drôle de vivre ça en dehors du mois de décembre. N’empêche que ça contribue vraiment à l’immersion et que, si comme moi vous vous lassez vite de ce genre de chansons, vous allez en rire tout le long surtout qu’elles contrastent avec certains éléments un peu moins joyeux, dirons-nous. Les guirlandes sont aussi de la partie, évidemment.

Tout semble bien normal dans ce lieu vintage. Comme vous le voyez dans la bande-annonce : Fer forgé, motifs art déco, une pièce toute en moquette… Une fois de plus, Artimus est allé dans le détail pour recréer un hébergement figé dans le temps. Franchement, s’il n’y avait pas cette histoire de morts récurrentes, j’aurais adoré y séjourner tellement le rétro a gardé de son cachet.

Moi, c’est le genre de décor que j’adore et fouiller dans une réception d’hôtel, c’est vraiment quelque chose qui me fait tripper, car bien que je sois enquêtrice, ça reste un endroit secret et inaccessible au grand public en temps normal.

Si tout a l’air bien anodin ici, vos diverses fouilles prouveront naturellement le contraire. L’enquête policière se précise au fur et à mesure de vos trouvailles, et c’est bien ça le fun de ce genre de mission. Comme dans un bon polar, vous suspecterez tout le monde et vous vous réjouirez de trouver des détails qui tuent (sans mauvais de jeu de mots). Les objets à manipuler, venus d’un autre temps ou en lien avec le milieu hôtelier, contribuent à ce plaisir. Les énigmes collent parfaitement à la thématique et sont toujours liées à votre recherche de coupable.

Hôtel calme et tranquille en pleine nature écossaise

Room 113 réserve bien des surprises dans la manière dont l’espace a été pensé. Les idées pour nous faire avancer, et gagner quelques mètres carrés, malgré le lieu restreint, font partie du régal du jeu : on ne sait jamais trop où l’on va se retrouver. Ne soyez donc pas trop nombreux. À 4, on se pilait parfois un peu sur les pieds. D’un autre côté, le fait d’être confinés tous ensemble accentuait l’étrangeté de l’endroit, tel un bon film à suspense…

Néanmoins, le climax du jeu m’a laissé un peu sur ma faim. J’ai trouvé que le joueur voyait un peu trop l’envers du décor de certains mécanismes dans la salle, ce qui enlève beaucoup au mystère de l’histoire et donc à l’immersion. Connaissant le talent des créateurs d’Artimus dans les précédentes missions, je me serais attendue à ce que ces éléments soient mieux dissimulés pour les rendre plus crédibles. Là malheureusement, bien que je sois bon public, je n’y ai pas cru. Je pense vraiment que ce n’est qu’une question de peaufinage (il faut dire que la salle est encore jeune), car tout y est pour rendre le scénario plus « réel ».

Ceci dit, on a passé un très bon moment dans cet hôtel écossais à la magie de Noël trompeuse. Encore une fois, Artimus offre une histoire intéressante à suivre avec de bons rebondissements, ce qui en fait l’une de ses forces dans le monde des jeux d’évasion. On aime sortir de la mission en se disant qu’on a résolu un mystère de A à Z !

Alors hâtez-vous ! La mission est assez facile et accessible pour permettre aux joueurs de s’amuser et surtout de se faire raconter une histoire. Car oui, vous en connaîtrez le fin mot… Alleeeeez, ne faites pas votre chochotte, réservez votre nuit du 24 au 25 décembre pour vivre la magie des lieux… muahahahaha !

artimus-room-113-2020-02-17

bouton-reserver


Allez leur rendre visite :

Artimus
161 rue des Pyrénées
75020 Paris
Tél : 01 56 58 08 19

website-logos-website-logo-free-logo-design-software     logofb

artimus-logo.jpg

Dans le cadre de notre couverture médiatique, cette partie nous a été gracieusement offerte par Artimus. Crédits photo : Artimus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s