Eliviascape : La nuit la plus longue

[QUÉBEC, Qc] L’annonce du deuxième scénario d’Eliviascape avait inévitablement attiré mon attention. Déjà, c’était un nouveau jeu qui allait ouvrir dans ma ville, mais il y avait plus. Son titre : La nuit la plus longue, avait piqué ma curiosité. Allait-on vraiment nous proposer de revisiter le film de Tarantino du même nom ?

Désolé pour les fans du Titty Twister. Patrick Toupin, l’homme derrière l’entreprise de l’arrondissement de Sainte-Foy, a rapidement mis un terme à mes spéculations, nous disant d’emblée qu’il ne serait question ni de George Clooney, ni de vampires, ni même de bar de danseuses nues sur fond du désert mexicain. (Ça aurait pu.) Rien à voir non plus avec le solstice d’hiver. Il nous a cependant confirmé qu’il concoctait un jeu angoissant, flirtant avec l’horreur, dans lequel nous serions confinés dans un manoir ancien.

En apprenant cela, Tanya a préféré nous faire faux bond, prétextant un voyage d’affaires à l’étranger… Coïncidence ? Je ne crois pas. C’est donc en trio, avec Alex, que nous avons attaqué ce jour le plus court.

La nuit la plus longue :

Immersion Fun Difficulté
⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ ⭐️⭐️⭐️ – –
Fouille Manipulation Réflexion
40 % 20 % 40 %
💲 / 👤 💬
28.25 60 min. FR/EN
👥 👥 idéal Testé à
2 à 6 3 à 4 3
✨Fantastique /👻 Paranormal
😨 Effrayant

 

Une tempête fait rage à l’extérieur et votre groupe n’a d’autres choix que de trouver refuge dans un manoir à proximité. Le manoir ne semble pas occupé, pourtant depuis votre arrivée, quelque chose semble rôder à l’extérieur. Malheureusement pour vous, cette zone est éloignée et les services d’urgence n’y seront pas avant une bonne heure. Votre seule option est d’explorer et sécuriser les lieux jusqu’à ce que vous trouviez une meilleure solution.

-Synopsis tiré du site d’Eliviascape

Un petit pot avec un très bon onguent

Nous avons été vraiment impressionnés par ce qu’on a eu sous les yeux. Dans un espace relativement restreint, Eliviascape a su créer un environnement crédible et complet. Le manoir ancestral Toupin est un lieu dense que l’on prend plaisir à découvrir petit à petit.

Ces photos, tirées du site internet de l’entreprise, ont bien été prises dans la demeure, mais ne rendent pas justice à l’ensemble de l’oeuvre.

eliviascape-la-nuit-la-plus-longue-1

C’est plus sombre (au sens figuré comme au sens propre), glauque et oppressant. L’endroit a l’air abandonné (mais pas tant que ça, hein !) et défraîchi. Pour autant, il n’a pas tout perdu de son lustre d’antan. Par moment, on peut faire des parallèles avec le manoir Spencer de Resident Evil, les propriétaires partageant visiblement les mêmes goûts (discutables, dira Jessica) en matière de décoration et une imagination débordante quand vient le temps de concevoir des mécanismes singuliers servant à déverrouiller une porte. Je n’allais certainement pas m’en plaindre !

On aime également comment, à leur façon, les murs racontent l’histoire de la maison. Le décor vient en effet supporter et enrichir une trame narrative intéressante et fréquemment mise à l’avant-plan.

Enfin, une ambiance sonore solide (et elle aussi au service de l’histoire) et des jeux d’ombre et de lumières efficaces contribuent à rendre l’endroit particulièrement angoissant pour qui se laissera prendre au jeu.

eliviascape-la-nuit-la-plus-longue-3

Notez que l’aventure ne tombe pas dans l’horreur pure. Jessica vous dirait sûrement le contraire, elle qui s’est cachée derrière nous à maintes reprises, a crié plus d’une fois et a tout fait pour ne pas être la première à être sacrifiée. Ne l’écoutez pas ! Sachez cependant que vous n’êtes pas à l’abri de quelques sursauts. On mise plutôt sur le sentiment d’insécurité causé par la situation et le lieu qui se veut inquiétant, ce qui est très réussi.

C’était peut-être la nuit la plus longue, mais on n’a pas vu le temps passer !

Eliviascape poursuit sur sa lancée de scénarios tout en technologie. Il y aura donc peu de cadenas proprement dits, les résolutions passant plutôt par du placement d’objet ou utilisant des interfaces intégrées au décor.

Tous les aspects du jeu se marient bien ensemble, les étapes franchies nous permettant de découvrir un peu plus l’environnement et, du même coup, l’histoire s’y déroulant. Et comme l’entreprise a misé sur une grande quantité de petites victoires, on est toujours en train d’avancer et de mettre au jour quelque chose de nouveau. L’exploration occupera donc une bonne partie de votre temps.

Ceci dit, contrairement à l’utilisation d’un cadenas, où il est facile de savoir si la clé ou le code utilisé était bon (parce que t’sé 1- on l’a drette dans les mains et 2- on le voit bien s’il est débarré ou non), l’électronique permet d’activer ou de déverrouiller des choses sans qu’on se rende compte de notre réussite, si jamais on ne comprend pas le signal qui nous est envoyé. Comme de fait, il est arrivé à quelques reprises qu’on nous signale avoir réussi une étape et qu’il était temps pour nous de passer à la suite des choses. Hummm… ce n’est pas l’idéal.

Qu’à cela ne tienne, dès le lendemain le tout était pimpé afin que les réussites soient davantage marquées. Ça, c’est de la réactivité !

Enfin, il est bon de noter que Patrick, toujours à l’affût et ayant à cœur le plaisir des participants, peut être parfois prompt sur l’indice. Si c’est le genre de situation qui vous horripile, n’hésitez pas à le mentionner avant le début de la partie. Une séance de jeu d’évasion, c’est un peu comme une vie de couple finalement : une petite discussion évite d’inutiles frustrations 🙂 !

Le verdict est tombé

Il y a de ces jeux mémorables qui, parfois par un décor impressionnant, une histoire engageante ou une bonne frousse, par exemple, génèrent chez vous une surcharge d’émotions si grande que vous en ressortez subjugué.

La nuit la plus longue fait maintenant partie de ma liste personnelle de scénarios marquants. Celui-ci m’a hanté pendant plusieurs jours tellement l’ambiance s’en dégageant est venue me chercher. J’ai été comblé ! Serez-vous les prochaines victimes prochains aventuriers satisfaits ?

eliviascape-la-nuit-la-plus-longue-2020-01-19
Jessica jure avoir été témoin de choses qu’elle seule a vu. Bien sûr, on ne la croit pas et on craint pour sa santé mentale! (En même temps, elle est la seule à regarder de ce côté ! )

bouton-reserver

Attention : Âmes hypersensibles et personnes cardiaques, mentionnez ce fait au maître de jeu et sachez que vous pouvez opter pour une version sans jumpscare.


Allez leur rendre visite :

Eliviascape
969 Rte de l’Église
Québec, Qc
G1V 3V4
581-333-0580
website-logos-website-logo-free-logo-design-software    logofb
eliviascape-logo

Dans le cadre de notre couverture médiatique, cette partie nous a été gracieusement offerte par Eliviascape. Crédits photo : Eliviascape.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s