Boulzeye (Escapology) : Le code

[POINTE-AUX-TREMBLES, Qc] Bienvenue dans la deuxième partie de nos aventures chez Boulzeye. Après avoir combattu des virus cellulaires, il était temps pour nous de troquer notre sarrau de laborantin amateur pour des imperméables beige pâle de détective. Comme on dit : nouvelle mission, nouvelle menace. Cette fois-ci le virus est informatique.

Nous étions en compagnie des agents du FBI – division Cyber Crime – Valérie et Étienne, des recrues comme nous voulant se faire un nom dans le service. Notre plan ?  Mettre la main au collet de Nitr0, un très prolifique hacker, avant que celui-ci ne déleste vos régimes d’épargne collectifs de quelque 75 milliards de dollars. Belle somme, vous en conviendrez ! Mais ça, c’était sans compter qu’on se ferait (encore) avoir comme des débutants. Allions-nous pouvoir craquer L3 C0D3 à temps ?

L3 C0D3 : 01101100 00110011 00100000 01100011 00110000 01100100 00110011

Immersion Fun Difficulté
⭐️⭐️⭐️ – – – ⭐️⭐️⭐️ – – ⭐️⭐️⭐️ – –
Fouille Manipulation Réflexion
35 % 20 % 45 %
💲 / 👤 💬
24 – 29 $ 60 min. FR / EN
👥 👥 idéal Testé à
2 à 6 2 à 4 4
🔎Enquête

 

Le 23 janvier 2015, Cambridge, Massachusetts

La vidéo commence dans le style d’un bulletin d’actualités locales. Une voix stéréotypée de chef d’antenne commence à présenter un reportage :

« Vous regardez KDKA, la source d’informations locales la plus fiable de Boston! Une histoire alarmante nous provient de Cambridge aujourd’hui ». Le bulletin est soudainement coupé alors que la vraie vidéo d’information débute…

-synopsis tiré du site de Boulzeye

L’investigation d’aujourd’hui nous a donc menés tout droit à une résidence d’étudiants du Massachusetts. Une fois à l’intérieur, la première idée qui nous est venue a été de mettre sa chaussette. Comme on ne l’a pas trouvée, nous sommes passés au plan B : nous concentrer à sauver l’économie nos emplois !

Dans ma chambre où il fait froid / 1 mètre cinquante par trois

Il n’y a pas grand-chose à dire à propos de la pièce. C’est un salon tout ce qu’il y a de plus sobre, meublé de façon très utilitaire pour un étudiant qui n’a pas une cenne. On trouve ça et là quelques éléments de déco à tendance geek ainsi que quelques images qui font « jeune ». Il y aura même un clin d’œil bien intégré à l’entreprise (bien malgré elle, mais la coïncidence est toute de même parfaite). Néanmoins, les lieux demeurent plutôt impersonnels. C’est comme si Nitr0 n’y habitait pas pour vrai et que tout ça n’était qu’un piège… Oh wait !

Bien entendu, il ne faut pas se fier aux apparences. L’appartement du pirate informatique abrite bien quelques secrets et est équipé de protections électroniques qu’on ne retrouve habituellement pas dans les dortoirs, mais qui donne ce petit aspect techno approprié au scénario.

On a bien aimé les télés (incluant celle dédiée à la minuterie). Celles-ci contribuent à mettre l’ambiance et le contenu diffusé est bien réalisé.

boulzeye-escapology-code-mission

Bref, ça fait le travail. Ça ressemble à ce à quoi ça devrait ressembler, c’est bien construit, mais ce n’est pas le genre d’endroit qui marque les esprits.

Briser le code

Se tirer de ce vilain pétrin est une tâche relativement aisée. On se rend compte que le modus operandi est bien souvent le même : rassembler une collection d’items relatifs à une étape, trouver un code pour ensuite l’utiliser sur un cadenas ou un pavé numérique. Les méthodes utilisées défieront fort probablement les néophytes, mais ne causeront pas de grands soucis aux joueurs plus expérimentés. Ceci dit, on a droit à une séquence techno plus créative et inspirante venant diversifier l’ensemble. Aussi, nous nous sommes laissés surprendre par une étape qui a pris une tangente différente à celle que nous nous attendions.

Un peu à l’image stéréotypée du geek solitaire qu’on peut se faire d’un hacker, toutes les étapes de l’aventure pourraient être accomplies en solo – y compris la fin. Prévoyez donc une équipe plus restreinte si vous voulez que tous puissent participer activement au jeu.

boulzeye-escapology-code-scene

Mission accomplie

Nous avons réussi à empêcher le transfert des fonds. Vos placements sont donc en sécurité pour le moment (à moins que vous ne soyez client chez Desjardins). Nitr0, quelqu’un finira bien par te coffrer ! Serez-vous l’agent qui lui passera les menottes ? Prêt à relever le défi ?

Il était maintenant temps pour nous de délaisser le cyber pour nous concentrer sur le crime… celui du Budapest Express !

boulzeye-le-code-2019-11-30

bouton-reserver


Allez leur rendre visite :

Boulzeye
3655, Boulevard du Tricentenaire
Pointe-aux-Trembles, QC
H1B 5X4
(514) 498-2228

website-logos-website-logo-free-logo-design-software     logofb

boulzeye-logoescapology-logo

Dans le cadre de notre couverture médiatique, cette partie nous a été gracieusement offerte par Boulzeye. Crédits photo : Boulzeye, Escapology & Les Captivés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s