Enigma : L’affaire Mélodie Cormier 2.0

Depuis le 1er juin 2019, Enigma propose une version entièrement renouvelée de L’affaire Mélodie Cormier, le jeu d’évasion inspiré du roman du même nom de l’auteur Guillaume Morrissette.

L’entreprise de Trois-Rivières annonce un nouveau scénario, complètement différent du précédent, où tous peuvent prendre part aux recherches afin de retrouver la petite disparue. Peu importerait donc que vous vous soyez déjà mesurés à la version 1.0 ou que ce soit votre première tentative à élucider le mystère.

Pour valider cette affirmation, nous avons recruté Isabelle, Phil et Sam, vaillants enquêteurs de l’époque 1.0, ainsi qu’Ernest et Hector, qui sont venus compléter notre équipe de recherche.

L’affaire Mélodie Cormier 2.0 : à force de la chercher, on va bien finir par la retrouver !

Immersion Fun Difficulté
⭐️⭐️⭐️ – – ⭐️⭐️⭐️⭐️ – ⭐️⭐️⭐️⭐️ –
Fouille Manipulation Réflexion
15 % 40 % 45 %
💲 / 👤 💬
31.30$ +tx 60 min. FR
👥 👥 idéal Testé à
4 à 10 4-6 6

Les forces de l’ordre suspectent maintenant que la petite Cormier, 10 ans, pourrait être retenue prisonnière dans l’un des nombreux bâtiments désaffectés de Trois-Rivières. Le temps file. Pas le temps pour la police de les visiter tous. C’est pourquoi elle a demandé la collaboration de la population. Bien entendu, vous avez répondu à l’appel. Comme toutes les autres équipes de bénévoles faisant partie de la battue, on vous a remis une liste des lieux à fouiller dans l’espoir de retrouver Mélodie avant qu’il ne soit trop tard. Sans plus attendre, vous vous dirigez à la première adresse de la liste.

– Synopsis remâché par Marc

Sur les lieux de l’enquête

On se retrouve dans un bâtiment abandonné avec un petit quelque chose de bizarre… et un air de déjà vu. En effet, même si 2.0 propose un scénario bourré de nouvelles énigmes, il utilise le même local ainsi que certains éléments de la version précédente. Pour cette raison, on sera amenés à refaire quelques étapes déjà rencontrées en 1.0.

Ceci étant dit, on y découvre également plein d’éléments inédits. Ceux-ci se rajoutent au plaisir autant visuel que ludique. Globalement, et malgré un effet de surprise estompé, j’ai trouvé les lieux plus intéressants que dans la première mouture.

Cette fois-ci, on se retrouve dans un endroit louche et non identifié. Les patentes louches (à défaut de pouvoir être plus précis, secret professionnel oblige) parsemant les lieux ont un look très fait maison, mais il faut garder en tête qu’elles ont sûrement été construites par un gars louche (tout de suite un gars, crions au sexisme), dans un but tout aussi louche. Ça fit alors parfaitement dans le thème.

C’est principalement grâce à toutes ces nouvelles constructions que la mission prend une tournure différente. En effet, 2.0 est beaucoup plus axé sur les manipulations que son prédécesseur. L’éventail des tâches à accomplir est, ainsi, assez varié et ne repose plus autant sur la réflexion.

À l’image du premier jeu, l’espace est très bien utilisé et sa configuration favorise le travail d’équipe. Il est très amusant de progresser dans le parcours. D’ailleurs, on est amenés à se promener pas mal. Il y a en effet un nombre appréciable d’étapes à franchir avant d’atteindre notre but. Très intéressant également de voir évoluer l’histoire.

Un détail m’a cependant laissé un peu perplexe : la façon d’intégrer les commanditaires dans certaines énigmes n’est pas toujours subtile. Pour ceux qui aiment les films de série B les classiques du cinéma, pensez au Retour des tomates tueuses. En soi, ce n’est pas gênant, mais j’ai trouvé ça un peu singulier.

Enfin, on ne peut jamais passer sous silence l’interaction de l’immerseur (le maître de jeu chez Enigma). Ici, on n’a peut-être pas affaire à un zombi drette dans notre face ou à Bob le psychopathe qui nous rôde autour et pourtant, son rôle agrémente à merveille l’expérience.  Encore une fois, ses interventions contribuent positivement à l’immersion et au sentiment d’urgence de la mission.

Et le lien avec le livre ?

La version 2.0 de L’affaire Mélodie Cormier prend ses distances par rapport à l’oeuvre de Guillaume Morrissette. Dans le premier opus, d’autres personnages du roman étaient évoqués ou rencontrés et on pouvait manipuler un objet tiré du livre. Ici, il ne reste que le nom de la fillette et le fait qu’elle ait été kidnappée par un individu aimant nous mettre des bâtons dans les roues. Le lien avec l’oeuvre originale n’est donc pas aussi fort que dans la première version du jeu.

Verdict

C’est pari réussi pour Énigma. L’affaire Mélodie Cormier 2.0 peut en effet être jouée avec satisfaction, même par ceux ayant tenté leur chance dans la version précédente. À mon avis, le décor est plus intéressant et les énigmes, plus variées et ludiques. Le niveau de difficulté, quant à lui, reste toujours appréciable. Je crois même que le jeu est un peu plus corsé que le premier.

Notre équipe de bénévoles n’a su retrouver la jeune disparue. Elle et son ravisseur sont toujours au large. Répondrez-vous à l’appel de la police pour vous joindre aux recherches ?

enigma-affaire-melodie-cormier-2

bouton-reserver


Allez leur rendre visite :

Enigma
1930 Rue Bellefeuille,
Trois-Rivières, QC
G9A 3Y2
819-840-2512
herole.ca/enigma/

enigma-logo

et

Guillaume Morrissette, écrivain

Dans le cadre de notre couverture médiatique, cette partie nous a été gracieusement offerte par Enigma.  Crédits photo : Enigma.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s