Enigma : Le chalet

L’autre jour, en sortant du scénario Zombie, chez Enigma, il nous est arrivé un petit « pépin ». En effet, sans trop savoir comment ou pourquoi, nous nous sommes réveillés dans un chalet aussi quétaine qu’inquiétant, avec la vision trouble et un vilain mal de tête. Pas de doute, Jessica et moi avions été enlevés par ce qui allait s’avérer être un bien sinistre personnage. Notre sortie de jeux d’évasion à Trois-Rivières prenait un tournant encore plus inusité.

Le chalet : Vole, vole, papillon doux

Décor : ⭐️⭐️⭐️⭐️  Fun : ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️   Niveau : ⭐️⭐️⭐️

Inusité, parce que ça ne nous était jamais arrivé, sauf cette fois au chalet, de faire un jeu d’évasion dans lequel il ne fallait ni parler ni faire de bruit, sous peine de perdre de précieuses minutes nécessaires à la réussite de notre aventure. J’avoue que ça chamboule un peu nos repères et nos automatismes.

L’immersion

Le chalet, c’est un amalgame de tout ce qui est brun, orange et en macramé. Une vieille mémé avec un plat de biscuits mous et un bol de pepermanne éventées aurait pu rendre le lieu presque sympathique. Malheureusement pour notre survie, c’était plutôt Bob le psychopathe, un colosse lépidoptérophile1, tatoué, masqué et particulièrement dérangeant, qui était aux fourneaux. L’immerseur d’Enigma derrière le personnage du kidnappeur livrait une solide interprétation, et portait vraiment l’ambiance intense du jeu sur ses larges épaules.

Chaque fois que nous émettions un bruit suspect, nous nous paralysions de peur de voir Bob rappliquer pour nous arracher les ailes avant la fin de l’heure. Nous nous sommes vraiment pris au jeu !

De plus, l’ambiance sonore était délicieusement insoutenable !

Enigma-Chalet

Notre objectif

La mission est relativement simple. La réussir en silence l’est cependant moins. Il faut, en priorité, trouver comment sortir du chalet, mais aussi dénicher de l’information sur notre localisation. Il y aurait plusieurs façons de parvenir à nos fins. Pour notre part, ça a impliqué un peu de fouilles et beaucoup de manipulations bien stressantes.

Ici, comme c’est le cas pour les autres scénarios d’Enigma, il n’y a pas vraiment d’énigmes à résoudre. On doit plutôt comprendre notre environnement et trouver comment l’utiliser à notre avantage. Bonjour le réalisme !

Nous avons adoré faire ce scénario à deux, ce qui rendait la situation plus crédible et faisait de nous des victimes tellement plus vulnérables. Je comprends comment le jeu peut devenir plus complexe dans un grand groupe qui doit garder le silence, néanmoins j’ai du mal à m’imaginer qu’il y ait suffisamment à faire pour occuper dix personnes, ou que l’ambiance soit aussi stressante.

Au final

si vous recherches des sensations fortes, le chalet de Bob le psychopathe est un incontournable ! À tel point que Jessica considère même que c’est l’une des plus grandes sensations fortes de sa vie !

1Et oui, une personne qui collectionne les papillons, ça s’appelle un lépidoptérophile !

Allez leur rendre visite :

Enigma
1930 Rue Bellefeuille,
Trois-Rivières, QC
G9A 3Y2
819-840-2512
herole.ca/enigma/

enigma-logo

Dans le cadre de notre couverture médiatique à CKRL, cette partie nous a été gracieusement offerte par Enigma.  Crédits photos : Enigma et Hérôle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s