Escaparium Sherbrooke : La Malédiction du Crâne de Jade

De son meilleur mauvais français, le guide mexicain d’Escaparium débitait sa salade : « Si vous régardez mainténant à votre droite, vous rémarquerez una fresque vieillé dé plou dé 3000 ans dans una surprenanté état dé conservationne. » C’est ce que nous aurions entendu nous aussi, si nous étions restés avec le groupe. Mais comme nous n’étions pas des touristes et que nous avions un agenda secret (du genre pas trop légal, qui pourrait hypothétiquement impliquer de peut-être dérober une relique appartenant à une civilisation ancienne), on a profité de la première opportunité pour vite s’engouffrer dans ce mystérieux temple aztèque de la rue Aberdeen, à Sherbrooke.

Jessica et Olivier voulaient tous les deux être dans la peau de Lara Croft (mais pas pour les mêmes raisons) et moi, je me prenais pour le Professeur Jones. Vous voyez le genre d’aventure rocambolesque dans laquelle on venait de s’embarquer !

La Malédiction du Crâne de Jade :

Immersion Fun Difficulté
⭐️⭐️⭐️⭐️- ⭐️⭐️⭐️⭐️ – ⭐️⭐️⭐️ – –
Fouille Manipulation Réflexion
10 % 45 % 45 %
💲 / 👤 👥 💬
27 $ 2 à 7 60 min. FR/EN

 

Vous savez qu’il s’agit d’une mission à très haut risque, mais le jeu en vaut la chandelle. Vos plus récentes études vous ont mené au Temple de Huitzilopochtli, où se trouve le fameux Crâne de Jade. Selon la légende, le Crâne de Jade est un symbole d’immortalité, de courage, de puissance. Jamais un peuple en possession du Crâne n’a perdu au combat. En revanche, si vous prenez possession du Crâne de Jade mais qu’on vous l’enlève, une malédiction sans fin s’abat sur vous et vos descendants.

Au moment même où vous entrez dans le Temple, un gémissement se fait entendre, comme si l’entée était surveillée en permanence… Comme si on vous attendait. Vos poils se dressent. Vous cherchez un regard réconfortant chez vos collègues, mais en vain. Tout le monde retient son souffle et personne n’ose bouger. C’est alors que des voix se font entendre. Les Dieux du Temple de Huitzilopochtli se manifestent. Ils semblent importunés par votre présence. Ce sont eux qui gardent le Temple intact et pur, et ils n’ont pas l’intention de vous laisser vous y promener à votre guise. C’est aussi grâce à ces Dieux que le Crâne de Jade s’y trouve toujours.

Malgré les avertissements qu’ils vous servent, vous choisissez de mener votre mission à terme. Serez-vous en mesure de réussir là où tous ont échoué? Parviendrez-vous à relever les défis imposés par les Dieux et ainsi mettre la main sur la relique tant convoitée? Si vous n’avez pas quitté le Temple dans 60 minutes, avec le Crâne de Jade en main, vous ne quitterez jamais le Temple. Votre corps et âme appartiendront aux Dieux qui l’habite, et ce, pour l’éternité.

– Synopsis tiré du site d’Escaparium

Le Temple de Huitzilopochtli

Il faut être audacieux pour prétendre recréer l’univers d’un temple aztèque hors Mexique. Pourtant, Escaparium parvient à créer l’illusion. L’iconographie, très présente, rappelle l’art de cette civilisation ancienne et nous donne envie de tout explorer à la loupe du début à la fin de l’aventure. Certains détails du décor sont d’ailleurs particulièrement le fun à découvrir !

L’agencement de l’espace est vraiment une force de l’aspect visuel du jeu.  À un certain moment, le point de vue qui nous est proposé donne au temple une impression géniale de profondeur et de complexité. Effets wow garantis ! Comme tout monument ancien qui se respecte, l’endroit est bourré de surprises, à tel point que Jessica s’est imaginé des passages secrets partout.

Le tout est renforcé par une trame sonore à la fois aventurière, mystérieuse et tribale. Le genre d’ambiance qui me fait croire que je pourrais recevoir une fléchette de sarbacane dans le gras du cou !

escaparium-mystere-crane-de-jade
Sûrement les commandes pour appeler l’ascenseur qui nous mènera au sommet !

Game on !

Les meilleurs architectes et grands prêtres de l’époque ont été mis à profit pour la construction des moyens de défense du temple et ça se ressent. Cependant, les dards empoisonnés, grosses boules qui roulent ou les plafonds qui nous tombent dessus, c’est juste dans les films. Toutes nos heures de préparation devant la télé ont donc été inutiles. Les dieux aztèques sont plus raffinés que ça et vous défient à un jeu de logique !

Pour mettre la main sur le crâne de cristal jade, vous serez confrontés à une bonne grosse dose de technologie qui prendra la forme de divers mécanismes et autres enchantements mystiques. Vous serez ainsi amenés à manipuler énormément, ce qui, selon nous, fait grimper le facteur fun ! Certes, Escaparium mise largement sur le placement d’objets, rendu possible par l’utilisation de l’électronique, mais ne se limite pas qu’à ça. Aussi, on reste toujours dans la nouveauté tant la présentation visuelle et les façons de trouver les solutions sont différentes d’une tâche à l’autre. Enfin, d’autres actions relèvent carrément de la magie ! C’est, du moins, l’impression qu’elles donnent.

Admettons qu’on veuille vraiment être pointilleux, disons que certains boutons mériteraient néanmoins d’être mieux habillés pour se fondre dans la thématique. Du coup, on oublierait l’électronique au profit d’une technologie beaucoup plus ancienne et mystérieuse.  #moinsdepitonsdarcadeplusdepieresquisenfoncent !

La Malédiction du Crâne de Jade propose un bel équilibre de manipulation et de réflexion où tout le monde devrait y trouver son compte. Les habitués devraient cependant préconiser un groupe plus petit, car le niveau de difficulté n’est pas très élevé. Finalement, même si le jeu ne repose pas tant sur le travail d’équipe, ne laissez pas vos amis à la maison ; il vous sera impossible de réussir seul.

Un décor en voie d’être complété

« C’est comme si on marchait sur des gâteaux secs. » Ah, ce qu’on aurait aimé encore pouvoir ressortir cette phrase culte d’Indiana Jones et le Temple maudit. Par contre, ici on ne foule pas un lit d’insectes grouillants, mais bien un plancher de bois franc pareil à celui de mon appart. Ce point non négligeable, qui contraste tellement avec le reste du décor pourtant si soigné, a malheureusement miné notre première impression du look de la salle.

Ceci dit, n’ayez crainte : on l’oublie vite et on passe à autre chose. De plus, le copropriétaire d’Escaparium, Jason Hallée, nous a déjà confirmé qu’il travaillait activement à une solution plutôt prometteuse, qui devrait être mise en place prochainement, et qui fera assurément grimper l’immersion encore plus haut.

[MAJ 2019-06-15] Voilà, c’est fait. L’entreprise de Sherbrooke a mis son plan à exécution. DEHORS le plancher de bois verni ! Ce dernier a été décapé, peint et enseveli sous une couche de simili sable fait de liège concassé. (Paraîtrait que ça rentre moins dans le maillot ! ) L’effet est bluffant et vient compléter à merveille le décor de ce temple maudit.

escaparium-melediction-crane-de-jade-plancher

Petit moment Wiki du jour

Huitzilopochtli est une divinité d’origine spécifiquement aztèque dont le nom signifie « colibri de gauche », c’est-à-dire, symboliquement, « guerrier ressuscité »). Ce dieu tribal de la Guerre et du Soleil est le protecteur de la tribu aztèque. Il est aussi dit que son nom est très difficile à prononcer avec huit biscuits soda dans la bouche. Vous nous en direz des nouvelles.

escaparium-sherbrooke-crane-de-jade-2019-04-07
Vous pensez qu’on peut mettre tous ces serpents, Jessica et le crâne de jade dans le sac ?

bouton-reserver


Allez leur rendre visite :

Escaparium Sherbrooke (centre-ville)
266 rue Aberdeen
Sherbrooke, QC
J1H 1W5
819-434-2901
website-logos-website-logo-free-logo-design-software     logofb

logo-escaparium.jpg

Dans le cadre de notre couverture médiatique, cette partie nous a été gracieusement offerte par Escaparium. Crédit photo : Escaparium et un petit montage par Les Captivés.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s