Vortex : Le Crépuscule

En 69, tout était beau. C’était l’année d’l’amour, c’était l’année des expériences louches faites dans le bois proche d’l’Expo. Et par un hasard très prémédité, nous nous retrouvions ENCORE au mauvais endroit, au mauvais moment. Que voulez-vous, c’est de même qu’on aime ça ! Valérie et Étienne, fidèles au poste dans nos aventures montréalaises, se sont joints à nous pour une petite balade en forêt qui risquait de bien mal finir.

Et pour cause, l’affiche du Crépuscule, de Vortex, mentionne « 60 minutes, une bête ». Pfff! Il ne nous arrivera rien, hein ?

Le Crépuscule : Dr Franken-Moreau, il est à vous celui-là ?

Immersion Fun Difficulté
⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ ⭐️⭐️⭐️⭐️ – ⭐️⭐️⭐️ – -*
Fouille Manipulation Réflexion
20 % 40 % 40 %
💲 / 👤 👥 💬
30 $ 2 à 6 60 min. FR/EN

 

En plein été 1969, vous êtes projetés à la cabane du Dr Steiner dans la forêt. Il semblerait qu’il a fait d’étranges expériences sur des animaux qui menacent l’humanité. Vous entendez des craquements derrière les arbres. Ça sonne comme un animal rôdant autour de vous… Un animal ?
La nuit tombe et votre unique espoir pour survivre est d’appeler un hélicoptère… Mais comment ?

– Synopsis tiré du site de Vortex

Approchez les enfants, que je vous raconte une histoire

Nous avons rarement expérimenté des jeux d’évasion mettant autant l’emphase sur l’histoire que Vortex avec Crépuscule. Et pour cause, ici, pratiquement chaque bloc d’actions nous fait progresser non seulement vers la sortie (ça, c’est la base), mais nous amène aussi plus loin dans cette trame narrative.

Pour rendre le tout possible, Vortex a notamment fait du super boulot côté audio. L’environnement sonore est riche et particulièrement réactif à vos faits et gestes, ce qui ajoute grandement à l’immersion. Jessica, travaillant en radio et donc très pointilleuse sur cet aspect du jeu, a été conquise. Verdict : L’audio est su’à coche !

L’histoire, ainsi mise à l’avant-plan tout au long de l’aventure, lèvera graduellement le voile sur ce qui se trame dans ces lieux inhospitaliers.

Parlant de l’endroit, l’entreprise a également fait du bon travail pour le visuel. Dès le seuil de la porte franchi, on remarque comment la forêt et l’extérieur de la cabane ont bien été mis en scène. Les lieux, bourrés de détails, semblent avoir eu aussi des choses à raconter. Autre fait appréciable, le décor ne sert pas seulement de toile de fond, mais fait aussi partie intégrante de la plupart des étapes plus ludiques de l’aventure. Ajoutez jeux d’éclairage et autres effets visuels à cette interactivité et vous avez là un décor très prenant et immersif à souhaits.

vortex-cabane
Que pouvait bien faire le Dr Steiner avec « ça » ?

Comment survivre en forêt avec une jambe cassée, sans beurre d’arachide et avec une bête affamée qui vous rôde autour

Pour éviter d’être transformés en casse-croûte pour bestiole sauvage, vous serez confrontés à plusieurs étapes de manipulations. Celles-ci sont toujours accessibles, instinctives et souvent bien intégrées à l’histoire. Ces moments d’interaction avec l’environnement seront généralement instigateurs de la magie opérant dans Crépuscule.

La difficulté du scénario vient principalement des casses-têtes axés sur la réflexion. Et bien que certains soient plus simples et que d’autres peuvent laisser les plus habitués sur un sentiment de déjà vu, nous avons été bien embrouillés à un moment. Heureusement qu’on était en contact avec un gars qui s’y connaissait en cabanes dans les bois et en expériences étranges !

Côté fouille, c’est plutôt léger. On dit ça, mais il y a un item qu’on n’a jamais trouvé par nous-mêmes. Et il n’était pas si petit ou même bien caché ! Quand je vous dis qu’on est parfois de vrais amateurs !

Certaines étapes ont laissé Valérie et Étienne perplexes à propos de la pertinence de celles-ci dans l’histoire. Ils ont donc été moins emballés par ces passages. Pour notre part, l’immersion était telle que ce n’était pas le genre de détail qui allait casser notre fun !

* Normal, difficile ou challenge ? À chacun son niveau de difficulté

Vous n’avez jamais, ou très peu, fait de jeux d’évasion ? Qu’à cela ne tienne, Vortex a prévu une version pour débutants paradoxalement appelée « mode normal ». Les étapes à franchir seront les mêmes que dans le mode « difficile », mais vous serez mieux outillés pour garder le focus sur ce qui doit être fait. Toute simple, on a trouvé que c’était une bonne idée pour donner plus d’autonomie aux néophytes.

Dans les deux cas, vous aurez droit à trois indices.

Si, à l’opposé, vous dévorez de grands bols d’énigmes chaque matin au petit déjeuner, laissez-vous tenter par le mode « Challenge ». La tâche sera un peu différente et vous n’aurez droit qu’à un seul indice !

Après de brèves délibérations, nous avons opté pour le niveau intermédiaire.

Es-tu vintage à l’os ?

La panoplie de merveilleux accessoires vintages, mis à notre disposition par Vortex pour le photo finish, n’ont pas leurs équivalents dans la salle. On n’y retrouve donc pas ce look des années 70 comme sur les clichés, mais des lieux plus intemporels. Vous n’aurez donc votre petite dose de nostalgie qu’à la toute fin de l’aventure. Avouez que ça serait fou de pouvoir communiquer avec ces vieux walkie-talkies surdimensionnés !

Le presque mot de la fin

À la façon de notre confrère Gilles, du blogue The ESC Key, on va y aller de leçons à retenir :

(cliquer ici pour afficher)

Joueurs… si on ne vous remet ni papier ni crayon en début de partie, c’est qu’on considère que vous n’en aurez pas vraiment besoin. Graver des notes sur le décor avec vos ongles, appareils dentaires ou boutons de jeans fait partie des choses interdites dans un jeu d’évasion. C’est juste NON ! Pensez à votre pauvre matière grise qui n’aura pas eu toute sa dose d’entrainement quotidienne, aux futurs joueurs à qui vous aurez gâché une énigme et aux concepteurs qui se seront donné du mal à créer ce que vous venez d’abimer.

Vite dans l’hélico !

Vortex n’a pas lésiné sur les effets visuels et sonores dans l’élaboration de sa mise en scène finale. Ouf ! L’hélico est venu nous cueillir, juste avant que la nuit tombe, pour une finale tout à fait épique. Nous avons fui le danger à toute vitesse, mais par la suite, j’ai rebroussé chemin pour me rincer un peu l’œil ! En y repensant, même si on a failli perdre un mollet ou deux, c’était une chouette balade dans les bois ! Sentez-vous l’appel de la nature ?

vortex-crepuscule-2019-02-23
Pour Valérie, tout est sous contrôle !

 Il se pourrait que ce jeu ne contienne pas de vrais hélicoptères. Ne vous faites pas trop d’idées non plus…


Allez leur rendre visite :

Vortex
3841 boulevard St Laurent
Montréal, QC
H2W 1X9
438-830-1456
website-logos-website-logo-free-logo-design-software     logofb

vortex-logo.png

Dans le cadre de notre couverture médiatique, cette partie nous a été gracieusement offerte à rabais par Vortex. Crédits photo : Vortex.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s