À Double Tour : Zone « Morte »

C’est le 1er mai 2016 que nous avons été introduits à l’univers des jeux d’évasion avec Pandémie chez À Double Tour (ADT). À la suite des complications d’une expérience menée par un confrère, les employés d’Enigma Corporation que nous incarnions se sont retrouvés prisonniers d’un laboratoire. Nous avions soixante minutes pour trouver un antidote et un moyen de sortir de là. Ce fut le coup de foudre : avec la thématique (j’adore les zombis), l’entreprise (des créateurs talentueux et passionnés), mais aussi avec le concept même de l’activité (je sais que vous me comprenez, bande d’accros). Depuis, plus d’une centaine de jeux ont passés sous nos ponts.

Prisoner reach for the key
F.E.B.R.IS.

Un de ceux-ci fut F.E.B.R.I.S. (décembre 2017), qui s’avéra être le prologue à Pandémie et nous mettait dans la peau des cobayes de la fatidique étude clinique mentionnée ci-haut. Quoique très agréable aux yeux, celui-ci nous a pourtant semblé moins emballant que son « successeur » de 2016.

Enfin, arrive la saison d’Halloween 2018. Pour l’occasion, ADT a altéré les lieux visités dans F.E.B.R.I.S. pour nous faire vivre le troisième opus de cette saga mettant en scène zombis et vilaine compagnie pharmaceutique. Ainsi est né Zone « Morte », un scénario spécial servant de suite à Pandémie. (Si vous trouvez ça mêlant, c’est comme les trilogies de Star Wars. L’ordre, c’est 2-1-3). Comme toujours, nous avions bien hâte de vivre ce que l’entreprise de la rue du Parvis avait concocté.

Sam, seul membre de l’équipe originale ayant affronté Pandémie avec nous sans être infecté, a repris du service. Et pour augmenter nos chances de ressortir des locaux d’Enigma Corporation en vie (et à 4, nombre de joueurs bien souvent idéal selon nous, rappelons-le), nous avons recruté Simon, pour qui c’était le baptême des jeux d’évasion. Nous n’étions clairement pas prêts pour ce que nous allions découvrir.

Zone « Morte » : la fois où j’aurais pu demander un jeu d’évasion en mariage

Décor Fun Difficulté
⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️
Fouille Manipulation Réflexion
30 % 35 % 35 %
💲 / 👤 👥 💬
28 $ 4 à 6 60 min. FR/EN

 

Un disque dur pourrait enfin incriminer ENIGMA CORPORATION d’avoir créé F.E.B.R.I.S, virus à l’origine de la PANDÉMIE de 2016 : un massacre historique.

L’informateur anonyme affirme pouvoir donner accès aux laboratoires désaffectés de la multinationale controversée à quiconque oserait affronter ce qui est advenu des expériences suspectes abandonnées entre ces murs …

La vérité ne recule devant rien : c’est une occasion en or de dénicher le scandale du siècle.

-Synopsis tiré du site de À Double Tour

L’immersion à débuté avant même d’entrer dans la salle. Notre informateur, un certain hacker connu sous le nom de Monsieur Chelou, nous guida discrètement dans le long corridor sombre et désert menant à notre destination. Ça nous mettait aussitôt dans l’ambiance de la mission d’infiltration à venir.

On a franchi la porte et hop!, déjà un premier effet wow. Après avoir tous joué aux ninjas, avec plus ou moins de succès, mais tous avec autant de plaisir, nous nous sommes retrouvés au cœur du laboratoire désaffecté. À cet instant précis, j’ai su que j’étais amoureux.

F.E.B.R.I.S. est mort ! Vive Zone « Morte » !

Après quelques jours passés dans sa chrysalide, F.E.B.R.I.S. s’est métamorphosé pour devenir cette magnifique créature qu’est Zone « Morte ». Certes, c’est un papillon crouteux et suintant de pus, avec quatre ou cinq yeux exorbités, vitreux et injectés de sang, mais n’est-ce pas comme ça que nous les aimons habituellement ?

Le labo d’origine, qui avait déjà un look d’enfer, a subi une cure de transformation extrême qui lui va à merveille. Imaginez un labo d’Umbrella Corporation, pas très accueillant à la base, passé au filtre « cauchemar » de Silent Hill.  Le résultat est des plus réussis. La nouvelle aire de jeu est tout le contraire de ce qu’elle a été. De lumineuse, blanche et propre, elle est devenue sombre et complètement décrépite. De « wow, c’est pas mal beau », elle est passée à « OMGWTFC’ESTDONCBIENMALADE » !

finalLOGOenigmacorp

Le fait d’avoir préalablement visité les locaux d’Enigma Corporation avant « l’incident » ajoutait une réelle profondeur au jeu et à l’histoire (c’était une étude clinique somme toute payante, et une telle somme est toujours bienvenue). Chaque fois qu’une nouvelle zone s’ouvrait à nous, j’avais un plaisir fou à comparer le nouveau au vieux et à constater l’état de décadence dans lequel se trouvent maintenant les lieux. On sentait vraiment que quelque chose de terrible était arrivé entre ces murs.

A-double-tour-pandemie-corridor-sombre
Pandémie

J’ai également souri à la vue de certains éléments rencontrés initialement dans Pandémie. Tout était bien ficelé. Si vous avez eu la chance de jouer les deux scénarios précédents, vous serez en mesure d’apprécier toute la richesse de l’histoire. À l’inverse, ne pas avoir joué à Pandémie et/ou à F.E.B.R.I.S. ne vous nuira pas dans la résolution d’énigmes.

Pour une mission qui, à la base, se voulait éphémère, le point de non-retour avait été franchi. Le F.E.B.R.I.S. que vous avez peut-être connu n’existe plus, victime de l’enthousiasme débordant de l’équipe responsable du nouveau décor halloweenesque. Ne pleurez pas le défunt, il est revenu d’entre les morts, tel un zombi, d’une très jolie façon.

Vous aurez certainement compris que j’ai adoré le visuel. La trame sonore, quant à elle, était tout simplement géniale. Elle nous a tenus sur le qui-vive et, plus le temps filait, plus elle était oppressante, nous signifiant l’urgence de la situation. Il n’y a pas de minuterie dans ce bâtiment « abandonné ». De toute façon, vous n’en aurez pas besoin, il y a une bande-son pour ça. L’éclairage venait compléter admirablement cette immersion parfaite. À Double Tour est ici au sommet de son art. On ne veut pas leur mettre de pression, mais la barre est haute pour la suite 😀.

Et notre mission dans tout ça ?

Difficile, indéniablement. Il y avait vraiment beaucoup de choses à faire, dont quelques-unes loin d’être évidentes (du moins, pour nous). Le tout est bien balancé. Les manipulateurs devraient y trouver leur compte, tandis que les penseurs devraient se régaler. Il y a aussi beaucoup de zones à explorer. (Autant que dans F.E.B.R.I.S. évidemment, mais la façon dont le jeu est fait nous a donné l’impression qu’il y en avait plus à découvrir.)

Nous n’avons pu mettre la main sur l’information compromettante qui aurait pu incriminer Enigma Corporation et, par le fait même, nous assurer une certaine notoriété journalistique. En revanche, nous ne sommes pas frustrés d’avoir échoué. Loin de là. Notre seule déception a été de devoir quitter la salle. On en aurait pris davantage !

Au final

On me demande souvent quel est mon jeu d’évasion préféré. J’ai toujours été embêté de répondre cette question tellement il y a d’expériences agréables qui se démarquent du lot pour une raison ou une autre. Aujourd’hui, en revanche, c’est sans hésitation que je vous réponds : Zone « Morte ».

a-double-tour-zone-morte-2018-10-28

J’étais Frank West se baladant dans un labo de Résident Evil, relooké à la Silent Hill. Que pouvais-je demander de plus ?


Allez leur rendre visite :

À Double Tour
430 Rue du Parvis
Ville de Québec, QC
G1K 6H8
581-981-4263
website-logos-website-logo-free-logo-design-software     logofb

logo-a-double-tour

Dans le cadre de notre couverture médiatique, cette partie nous a gracieusement été offerte à rabais par À Double Tour. Crédits photo : À Double Tour et Les Captivés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s