L’Issue : Le Vestiaire

Vous remarquerez surement qu’on adore ça quand une entreprise de jeux d’évasion ajoute un peu/beaucoup de saveur locale à ses scénarios. Voilà que L’Issue a concocté un jeu aux couleurs des Voltigeurs, l’équipe drummondvilloise évoluant dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Sans être fans du sport national, notre curiosité était néanmoins piquée.

Basés à Québec (et saine rivalité oblige), nous nous sommes donc déniché des beaux jerseys des Remparts pour ensuite aller chercher le trouble dans le vestiaire des Rouges !

Le Vestiaire : qu’est-ce qui pue plus qu’une poche de joueur de hockey ?

Décor Fun Difficulté
⭐️⭐️⭐️ – – ⭐️⭐️⭐️ – – ⭐️⭐️⭐️⭐️ –
💲 / 👤 👥 💬
15-25 $ 2 à 6 60 min. FR

 

Les Voltigeurs; la célèbre équipe de hockey de Drummondville, est celle que vous n’arrivez jamais à battre. Pour y arriver, vous allez devoir tricher, juste un peu.

Vous profitez donc de l’absence de l’équipe pour entrer dans son vestiaire et dérober un de leur objet fétiche. On raconte que les Voltigeurs seraient protégés par les Gardiens mythiques du hockey. Ces derniers détiennent le grand secret des victoires. Il aurait été transmis de par les générations passées.

Vous devez d’abord réussir à entrer pour fouiller les lieux, découvrir le grand secret, voler l’alignement partant pour la partie de ce soir, vous emparez de l’objet fétiche et vous enfuir. Mais il faut faire vite, car le coach ne tardera pas à revenir et vous ne voulez pas vous faire prendre la main dans le sac… de hockey.

-Synposis tiré du site de L’Issue

Ici, l’entreprise ne se contente pas de proposer un jeu « librement inspiré de ». En effet, L’Issue a poussé l’exercice de drummondvilloisisation de leur scénario vraiment loin, car il en résulte une salle « officielle » des Voltigeurs.

Si vous déjeunez devant les reprises de la veille et que vous vous êtes fait tatouer la face de Tirobut (la mascotte) su’l chest, vous serez assurément ravis. Si, au contraire, vous êtes allergiques au hockey, vous risquez une crise d’urticaire. Et pour cause, la pièce est entièrement décorée aux couleurs des Rouges. Un immense logo de l’équipe veille sur les lieux, tandis que plusieurs accessoires et pièces d’équipement, ayant auparavant appartenu à la concession, jonchent le vestiaire. Vous pourrez également y reconnaître les noms des joueurs, en plus d’en apprendre sur l’histoire de l’équipe.

Visuellement, on a vraiment eu l’impression de se retrouver dans une version mini de la chambre des joueurs des Voltigeurs de Drummondville.

À part nos « go Rempart, go! » et le bruit du saccage (euh… de la fouille discrète) en cours, le vestiaire était un endroit bien silencieux. Comme on leur ressort toujours la même rengaine, Josiane, copropriétaire de L’Issue, nous a confirmé (avant même qu’on aborde le sujet 😀 ) que ceci devrait bientôt changer : une trame sonore est déjà même dans les plans .

D’un autre côté, tel un vieil autocollant « scratch & sniff » à l’odeur subtile, mais douteuse, de doux effluves venaient titiller nos narines pour ajouter à la crédibilité des lieux. Je peux vous certifier qu’un vieux gant de hockey, ça schlingue. (No shit, Sherlock!) Je me demande d’ailleurs encore pourquoi j’ai vérifié ce point…

Le plan de match

Les locaux de L’Issue n’étant pas très grands, nous avons trouvé judicieuse la façon dont l’entreprise a exploité son espace pour ajouter quelques étapes de plus au jeu. Vous débuterez la partie à l’extérieur du vestiaire. À vous de découvrir comment entrer dans la chambre des joueurs. Vous n’espéreriez pas mettre la main si facilement sur les secrets de l’équipe !

Pour la suite de l’aventure, on nous a servi un bon gros casse-tête, bien cérébral, qui nous a occupés pour le reste de la partie. Nous avons été confrontés à un peu de fouille et à quelques manipulations sympathiques, mais le gros du travail consistait vraiment à aligner nos neurones.

Des changements sporadiques dans l’ambiance de la salle nous faisaient voir cette dernière sous une autre perspective. Ce passage obligé dictait le rythme de notre jeu en forçant l’accent sur une étape au détriment d’une autre. Il se pourrait donc que vous soyez obligés de mettre de côté ce sur quoi vous planchiez pour plutôt vous concentrer sur de nouvelles opportunités. Certains pourront trouver ce fait agaçant. Dites-vous que c’est une des difficultés du jeu (assez inédite qui plus est) et laissez-vous guider. Rien n’arrive pour rien !

Au terme de ces soixante minutes de jeu

On peut vos dire que Le Vestiaire offre, dans un décor très juste, un bon défi demandant organisation et réflexion. On peut aussi vous confirmer qu’on ne fera pas partie du premier trio, et qu’on risque même d’être retournés chez les Pee-Wee.

lissue-vestiaire-2018-10-27
On ne sait pas trop encore comment on va expliquer à Patrick qu’on n’a pas réussi notre mission…

Si vous vous le demandiez vraiment, la réponse c’est : l’arrêt du goaler !


Allez leur rendre visite :

L’Issue
189 rue Hériot
Drummondville, Québec
J2C 1J9
819-472-1890
website-logos-website-logo-free-logo-design-software      logofb

lissue_logo_blanc_200x55

Dans le cadre de notre couverture médiatique, cette partie nous a été gracieusement offerte par L’Issue. Crédits photo : L’Issue.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s