Jigsaw : La cabane dans les bois

Chez Les Captivés, se faire enlever par des personnages peu recommandables qui nous réservent un destin funeste, ça fait presque partie de notre quotidien. On dirait même que nous avons développé un talent inouï pour toujours être au mauvais endroit, au mauvais moment.

Bien que nous ayons réussi à survivre jusqu’à présent, notre avenir s’annonce maintenant plutôt sombre. En effet, nous sommes enfermés dans La cabane dans les bois, de Jigsaw, et le tueur semble bien plus pressé que les autres d’en finir. Cette fois-ci, nous avons rendez-vous avec la mort non pas dans soixante minutes, mais bien dans seulement trente !

La cabane dans les bois : Un jour, nous trouverons bien une personne normale habitant ce genre d’endroit. Pas aujourd’hui !

Décor:⭐️⭐️⭐️⭐️  Fun:⭐️⭐️⭐️⭐️   Niveau:⭐️⭐️⭐️⭐️
Fouille: 40%  | Manipulation: 30%  | Réflexion: 30%
💲/👤 : 22 $  | 👥 : 2 à 4  | ⏱ : 30 min.  | 💬 FR/EN

Vous faisiez de la randonnée pédestre dans le parc de la Gatineau lorsque soudainement, vous avez entendu un cri hors sentier et avez décidé d’aller investiguer. C’est la dernière chose dont vous vous souvenez.

À votre réveil, vous êtes dans une cabane mystérieuse, sans la moindre idée de comment vous en êtes arrivés là. Quelque chose ne va pas. Vous remarquez du sang sur les murs. Tout d’un coup, 30 minutes s’écoulent sur une horloge.

Vous réalisez que vous êtes dans le repaire d’un tueur ! Vous devez vous échapper avant qu’il ne revienne et fasse de vous ses prochaines victimes. Allez-vous survivre ?

-synopsis tiré du site de Jigsaw

L’immersion

On a senti tout au long de notre expérience qu’une attention particulière était apportée à l’ambiance et à l’immersion de la salle. Même l’introduction était sympathique. Rien de théâtral ou d’extravagant dans la forme, on vous récite tout simplement le synopsis,  mais ça nous a bien fait sourire. La façon de faire fittait juste trop bien avec le thème du jeu !

Après l’intro, nous avons, tant bien que mal, commencé à explorer la cabane. On a bien vite fait le tour de la pièce. Et pour cause, nous n’étions pas dans un « chalet » huit fois plus grand et douze fois plus luxueux que mon appart’ (vous en connaissez surement des comme ça), mais bien dans une vraie petite, petite, petite, miteuse cabane en bois. Je vous ai dit qu’elle était petite la pièce ?

Le visuel était bien soigné et plutôt convaincant : pas de doutes, c’était une cabane. L’éclairage, pour sa part, était de circonstance. La bande sonore, bien présente, ajoutait définitivement de la crédibilité à la partie « dans les bois » du titre.

La seule chose qui me chicote encore quand j’y pense, c’est que j’avais la drôle d’impression de me trouver en même temps à l’intérieur et à l’extérieur du repaire du tueur. Allez savoir pourquoi.

D’ici 30 minutes, vous serez libres… ou morts

Ouin, une demi-heure c’était court, mais intense. À deux, c’était génial. (Vous cherchez une petite activité de couple à faire avant ou après un souper ou un spectacle en haute-ville ? Boum, voilà !) En tout cas, nous n’avons pas eu le temps de chômer.

Jigsaw a réparti dans sa cabane une quantité raisonnable d’énigmes. Même si aucune ne présentait un niveau particulièrement élevé de difficulté (certaines étaient même assez simples à résoudre), le jeu offrait un très bon défi. J’ai apprécié être confronté à plusieurs casse-têtes un peu plus simples plutôt que d’avoir à résoudre juste 2 ou 3 grosses énigmes. Dans un scénario d’une heure, on peut se permettre de se casser les dents une quinzaine de minutes sur un plus gros morceau, pas ici. De toute façon, le court laps de temps octroyé était une difficulté en soi, et rendait le jeu très intéressant et stimulant.

Un soupçon de fouille, une pincée de manipulation et une part de réflexion. Mélangez le tout en parts à peu près égales et vous avez là la recette de ce qui vous attend dans la Cabane dans les bois.

Nous sommes libres ! Heu… non, pas encore.

En toute fin de jeu, nous sommes tombés sur un cadenas fermé qui, après inspection, ne verrouillait rien du tout. Quand je m’en suis rendu compte, j’ai cru que c’était une ruse et qu’on voulait nous faire chercher une combinaison inexistante. Je n’allais certainement pas tomber dans le panneau, surtout avec environ trois minutes restantes avant le retour de notre kidnappeur ! Your mind games won’t work on me, bro ! Nous avons donc réussi à quitter la cabane à temps, pour apprendre qu’il s’agissait en fait d’une erreur de montage de la salle…

Maintenant, oui !

Nous sommes donc retournés en quatrième vitesse dans la pièce pour terminer convenablement la dernière étape et en sommes ressortis juste avant la fin du chrono. Nous pouvions enfin dire que nous étions libres. On ne vous raconte pas le sort qui nous attendait, même si vous pouvez vous imaginer que c’en était un tragique. Pour ça il vous faudra aller sur la rue St-Jean pour vous faire capturer à votre tour. Par contre, on peut vous dire qu’on s’est bien amusés !

jigsaw-2018-07-27

Sortez le champagne ! C’était une première pour nous d’inaugurer, non seulement une salle, mais aussi la succursale de Jigsaw à Québec !


Allez leur rendre visite :

Jigsaw Jeux d’Évasion
519 Rue Saint-Jean
Québec, QC
G1R 1P5
418-524-6542
website-logos-website-logo-free-logo-design-software    logofb

jigsaw-logo

Dans le cadre de notre couverture médiatique, cette partie nous a été gracieusement offerte par Jigsaw Jeux d’Évasion. Crédits photo : Jigsaw et Les Captivés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s