Asylum : La disparition de l’artiste

C’est le gros suédois jaune et bleu qui m’amène habituellement à Longueuil, mais ça ne mérite pas nécessairement un article de blogue. (À moins que vous teniez absolument à ce que je vous donne un conseil lifestyle…) Par contre, notre arrêt d’aujourd’hui est digne de mention : nous sommes allés chez Asylum, où un artiste serait vraisemblablement la dernière victime d’un vague de disparitions. Il était donc temps pour nous d’enfiler à nouveau nos imperméables beiges de détectives.

La disparition de l’artiste : On a essayé de l’attirer avec une subvention, mais ça n’a pas fonctionné !

Décor : ⭐️⭐️⭐️  Fun : ⭐️⭐️⭐️⭐️   Niveau : ⭐️⭐️⭐️
Fouille : 40%  | Manipulation : 20%  | Réflexion : 40%
💲/👤 : 30 $  | 👥 : 2 à 6  | ⏱ : 60 min.  | 💬 FR/EN

Depuis quelques mois, une vague de disparitions mystérieuses déferle sur la ville. Cette fois-ci, c’est au tour de Gustav Dali, un artiste controversé mais brillant, de manquer à l’appel.

Le musée des arts nouveaux de Montréal, attristé par la nouvelle et bien décidé à retrouver la star de leur dernière exposition, a engagé la meilleure agence de détectives du pays (la vôtre) pour retrouver Gustav.

Votre équipe a choisi de commencer les recherches dans l’atelier de M. Dali, là où l’artiste passait le plus clair de son temps.

-synopsis tiré du site d’Asylum

L’atelier

Je ne sais pas si ça faisait partie de ses controverses ou la preuve qu’il était brillant, mais l’atelier de Gustav était très propre. Anormalement, vraiment, beaucoup trop propre. Au point où je dirais que ça cachait sûrement quelque chose de louche. C’est ma seule retenue par rapport au look de la salle. Qu’il soit si immaculé fait que la pièce était un peu froide, et avait alors l’air de n’avoir jamais été utilisée. Une petite touche de vécu bonifierait à coup sur le décor.

D’un autre côté, la construction de la pièce abritant le jeu était vraiment impeccable. Tout a été très bien bâti. Ça n’avait pas l’air vrai, c’était vrai ! Il en allait de même pour les items servant d’accessoires au jeu ou de décoration.

On peut aussi dire que le décor (tout comme le scénario) nous a menés dans une direction à laquelle on ne s’attendait pas du tout.

En bref, tout ce qui était là était bien. Il manquait seulement une petite couche de viande pour mieux enrober ce beau squelette.

Retrouver Gustav

On a eu droit pendant notre enquête à de belles énigmes, dont certaines bien créatives. Le ratio des différents types de casse-têtes est bien balancé et les manipulations à effectuer étaient, pour nous, inédites, voire même carrément surprenantes. T’sé, le genre de truc que tu n’es pas trop certain d’avoir le droit de faire, mais qu’au final, oui !  J’adore le sentiment que ça procure, lorsqu’une situation comme ça se produit dans un jeu.

Je suis d’avis, comme bien souvent d’ailleurs, qu’une équipe de quatre enquêteurs est amplement suffisante pour mener à bien cette mission. Patience et connaissances de la Métropole pourraient être des atouts pour les détectives qui se lanceront dans cette tâche. (Encore que c’est logique, votre investigation porte quand même sur des disparitions à Montréal.)

À deux, nous n’avons pas vu le temps filer. Nous nous sommes creusé les méninges jusqu’à la toute fin du scénario. Nous avons enfin pu crier victoire, pile au moment où le chrono tombait à zéro. Le genre de situation qui pourrait faire qu’on exigerait la reprise vidéo. Imaginez l’adrénaline à la fin !

Le verdict

Je suis arrivé chez Asylum vraiment grincheux, voire pire (je vous épargne les détails), mais en suis ressorti d’excellente humeur ! C’est bon signe, non ? Nous avons eu beaucoup de plaisir, soixante minutes bien pleines, à mener cette enquête. C’est à votre tour d’aller retrouver Gustav et/ou de jouer, vous aussi, à l’artiste sur le looooooooooooooong tableau noir d’Asylum !

asylum-artiste-2018-07-25


Allez leur rendre visite :

Asylum
460-C rue Saint-Charles Ouest
(accessible par la rue Labonté)
Longueuil, QC
J4H 1G4
514-400-2292
website-logos-website-logo-free-logo-design-software    logofb

asylum-logo

Crédits photo : Asylum.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s