Défi-Évasion : Le collectionneur

Depuis le temps qu’ils en entendaient parler, le moment était venu pour mes 2 gredins, Ernest et Hector, de faire leur première mission. Julie, une autre nouvelle venue dans l’équipe, a laissé ses bouquins sur l’oreiller un petit moment pour venir s’initier, elle aussi, au plaisir des jeux d’évasion. (Vous irez jeter un coup d’œil à Julie lit au lit, son blogue littéro-philanthropique.)

Nous nous sommes donc tous rendus chez Défi-Évasion à la boutique de notre vieil oncle Hector, collectionneur de métier, qui avait bien besoin de notre aide pour se sortir du pétrin dans lequel il s’était vraisemblablement fourré.

Le collectionneur : quand le jeune Hector a eu un peu peur de sauver le vieil oncle Hector !

Décor : ⭐️⭐️⭐️⭐️  Fun : ⭐️⭐️⭐️⭐️   Niveau : ⭐️⭐️⭐️

Lorsque j’ai lu le synopsis du scénario, je me suis immédiatement dit qu’il serait drôle d’amener Hector pour qu’il tente de venir en aide à… Hector.  À notre arrivée, il était d’ailleurs drôlement fier de dire son nom au personnel à l’accueil. Après les consignes d’usages, nous avons été guidés vers le corridor menant à la salle, où nous avons visionné le court vidéo d’introduction au scénario et fait la rencontre de notre maître de jeu : un mafieux qui n’avait pas l’air commode du tout.  (Chapeau à ce dernier qui était très crédible dans son rôle.) Nous avions maintenant une heure pour satisfaire les demandes des criminels, sans quoi il ne resterait plus qu’un seul Hector de vivant dans cette histoire.

Des 3 salles offertes chez Défi-Évasion, Le collectionneur est celle qui, selon moi, offre le meilleur décor.  Nous étions plongés dans un univers tout à fait crédible et assez bien construit, qui nous offrait son lot de surprises. De plus, à l’occasion du mois de l’Halloween, nous pouvions choisir entre 2 ambiances : la classique ou la « plus effrayante ». Ne reculant devant rien, nous nous sommes laissés tenter par la deuxième. Les lumières étaient donc beaucoup plus tamisées que sur la photo, nous plongeant dans une quasi-obscurité, qui accentuait l’immersion dans le jeu.

De plus, les interventions du maître de jeu étaient, m’a-t-on confirmé, plus intenses qu’à l’habitude. Hector (le petit) a eu peur du criminel quand celui-ci est entré dans la pièce pour la première fois et redoutait son retour à chaque instant. Bien malgré lui, Hector a, lui aussi, contribué à l’immersion ! Seul bémol au décor, plusieurs objets étaient fixés sur les meubles ou tablettes, ce qui brisait un peu le réalisme.

Le collectionneur proposait une belle brochette d’énigmes et les forces de chacun ont dû être mises à contribution afin de sauver notre vieil oncle. Une épreuve manuelle, sur laquelle les adultes avaient abdiqué, a été résolue par Ernest et sa patience d’enfant habitué à refaire 1000 fois un même tableau de jeu vidéo jusqu’à sa réussite. À un autre moment, c’est le bagage académique/culturel de Jessica qui nous a permis de résoudre un problème rapidement, sans même utiliser les outils disponibles dans la salle. Une énigme en particulier nous a en revanche causé bien des soucis.  Bloqués sur cette dernière, nous étions certains de manquer de temps pour réussir la mission.

Heureusement pour notre oncle, après avoir eu un peu d’aide de la part du mafieux de service, nous avons ensuite résolu à la vitesse de l’éclair les nombreux casse-têtes restants. Hector (le vieux) était sauf, quoiqu’en bien mauvais état ! Il était littéralement moins une !

🍭 🍬 Nous avons même eu le temps de résoudre l’énigme bonus d’Halloween et ainsi mettre la main sur la cagnotte de bonbons! 🍭 🍬

Faire un jeu d’évasion avec des enfants apportait une dynamique intéressante à l’activité.  Leur logique, leurs réactions et leur émerveillement étaient rafraîchissants. Hector était intimidé et s’est senti un peu dépassé par les événements, mais Ernest, lui, a été à fond pendant les 60 minutes. Il est d’ailleurs étonnant de ne voir aucune salle adaptée pour cette tranche d’âge de joueurs à l’imagination si fertile.Defi-Evasion-Le Collectionneur-2-2017-10-08

D’ailleurs, Jessica a discuté de cette possibilité avec Dave Welsh, copropriétaire de Défi-Évasion, en entrevue dans son émission Premières loges (15 h 30 – 17 h 30) le 31 octobre 2017 à CKRL 89,1 :

Et vous, avez-vous déjà fait un scénario de jeu d’évasion avec des enfants ? Comment ont-ils apprécié l’expérience ? Ont-ils eu des réactions surprenantes ou des idées inusitées pour tenter de résoudre des énigmes ?

Allez leur rendre visite :

Défi-Évasion
2500 rue Jean-Perrin #150
Québec, Qc
G2C 1X1
581-450-3334
defi-evasion.com

defi-evasion-logo

Crédits photos : Défi-Évasion.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s