Défi-Évasion : Sous enquête – Enquêteurs

[LÉVIS, Qc] Nous sommes toujours à la succursale de Lévis de Défi-Évasion, où il est maintenant temps de passer à la ronde finale de la deuxième édition du Super Blogue Mash-up Showdown. Vous vous demandez ce que peut bien cacher ce nom pompeux ? C’est cette compétition où on se regroupe entre blogueurs de jeux d’évasion, pour ensuite s’entre-déchirer, dans le but de tester des scénarios compétitifs. Celui dont il est question aujourd’hui : Sous enquête, version enquêteurs.

super blogue mash-up showdown 2

Pour rappel, les équipes étaient composées comme suit : Guylaine, Simon et Dany, des Fugitifs, jumelés aux Évadés en Cavale Karol-Ann et Guillaume. Tous, des pourritures de la pire espèce, jouaient maintenant le rôle des Criminels. Du bon côté de la loi, tels des phares de rectitudes dans cette mer de corruption, se dressaient à présent Gilles et son fils Cédric, représentant The ESC Key, ainsi que Jessica et moi.

Aux vues des résultats de la première ronde, où nous avions été de très mauvais flics avec un très bon temps de fuite, nous entamions la suite des choses avec beaucoup de confiance… Si nous avions su !

Sous enquête – Enquêteurs :

Immersion Fun Difficulté
⭐️⭐️⭐️⭐️- ⭐️⭐️⭐️ – – ⭐️⭐️⭐️⭐️ –
Fouille Manipulation Réflexion
10 % 25 % 65 %
💲 / 👤 💬
25 – 28.50 +tx 60 min. FR/EN
👥 👥 idéal Testé à
2 à 6 4 4
🔎 Enquête
🆚 Compétitif

 

Histoire tragique. Un lieutenant de police s’est effondré à son bureau de travail, mort empoisonné. Les principaux suspects : ses collègues de travail, qui refusent de dire quoi que ce soit par rapport à l’évènement. Ceux-ci sont mis en cellule pendant que vous prenez le relais et inspectez le commissariat. Vous devez récolter les trois preuves permettant d’inculper officiellement les suspects. Vous devrez faire vite, car les criminels tenteront le tout pour le tout afin de s’enfuir du commissariat.

-Synopsis tiré du site de Défi-Évasion

La scène du crime

Très bonne première impression en mettant les pieds dans le poste du SPDE. Oui, c’est un bureau, mais il est bien fait. La construction est soignée et faite de façon à rendre le commissariat réaliste. Plusieurs touches contribuent aussi à un faire un milieu de vie crédible.

D’ailleurs, c’est certainement le jeu de l’entreprise qui se démarque le plus dans ce domaine. Avec Sous enquête – Enquêteurs, les concepteurs ont su créer une scène qui a l’air tout droit tirée du quotidien, s’éloignant ainsi du côté artificiel que peuvent prendre certaines salles. On a l’impression d’être dans un endroit où des gens ont vraiment passé du temps à travailler (jusqu’à un certain point, on se comprend).

Encore une fois dans cette nouvelle succursale, Défi-Évasion n’a pas pensé qu’à nos yeux. L’immersion passera aussi par vos autres sens.

Enfin, l’univers ludique est complété par certains clins d’œil à d’autres scénarios de l’entreprise. Saurez-vous les relever ?

La piste à suivre

Dans nos mots à nous, on a affaire ici à un jeu parfois un peu moins intuitif, où on aurait pu tourner en rond comme des poissons rouges dans notre bocal longtemps si ça n’avait été des petits coups de pouce reçus. Les employés de Défi-Évasion le qualifient plutôt de « mission mettant l’emphase sur la déduction et la réflexion ». Peu importe la formulation, il en résulte un scénario donnant, en grande partie, l’impression d’une enquête (ce qui fit avec le synopsis finalement). Et contrairement à la section criminelle plus axée sur l’action, ici on est dans une dynamique plus subtile où on passe beaucoup de temps à chercher des indices et à faire des liens. Vous êtes avertis, certains demandent un peu plus de gymnastique intellectuelle que d’autres.

Deuxième avertissement, il est possible d’être confronté à de l’électronique un peu capricieuse. La précision est de mise.

En plus d’être bien intégrées au décor, plusieurs des énigmes nous ont semblé légitimes d’un point de vue scénaristique (ça vaut même pour une certaine épreuve sensorielle qui a vraiment sa raison d’être dans l’histoire, ce qui est rare à mon avis). En effet, plusieurs d’entre elles donnent vraiment l’impression qu’on est en train de faire notre boulot de détective. Ça, c’est le fun ! Ceci dit, il y en a quelques-unes plus fantaisistes ou qui laissent perplexe, mais l’ensemble est somme toute assez cohérent.

Un jeu compétitif ?

(Oui, vous trouverez ce segment intégralement dans notre autre compte-rendu à propos de Sous enquête.)

Les Sous enquête, ce sont les deux côtés de la médaille du badge. Ils partagent en effet une trame narrative commune, qu’on peut explorer sous deux points de vue différents : celui des policiers corrompus incarcérés et celui de ceux (moins corrompus ?) menant l’enquête.

Il est possible de les jouer indépendamment, comme des salles conventionnelles ou en mode « compétifif ». Dans ce second cas, le but sera de terminer votre mission avant que l’équipe adverse ne termine la sienne. Ceci dit, il n’y a aucune interaction entre les deux groupe, et hormis trois coups de fil du maître de jeu nous donnant le pourcentage d’avancement de chacune des salles, on ne voit pas vraiment la différence avec une mission normale, où l’on tente déjà de finir le plus vite possible.

Le bon côté d’avoir créé des scénarios différents et non des salles miroirs, est évidemment le fait que vous pourrez jouer deux fois. Cependant, le moins bon côté d’être en mode compétitif avec des aventures non identiques est que le niveau de difficulté risque de varier de l’une à l’autre. C’est pile ce qui se passe ici. Le côté « bon cop » est vraiment plus ardu que celui des « bad cops ». À forces égales, les vilains devraient donc toujours se tirer d’affaire avant que les enquêteurs n’aient bouclé leur enquête.

La solution pour palier à ceci : jouer les 2 l’un à la suite de l’autre et cumuler les temps. L’équipe avec le meilleur score global aura droit à la boîte de beignes (oui, ce texte est stéréotypé) !

Les dés sont jetés

Avec plusieurs interventions du sergent en poste et au bout d’une cinquantaine de minutes, on a fini par mettre la main sur les preuves nécessaires pour à l’inculpation définitive de l’équipe adverse. C’est tout contents que nous nous sommes présentés devant le commandant du SPDF pour apprendre que les gredins s’étaient déjà évadés de leur cellule depuis bien longtemps.  Consternation !

Suivant la procédure décrite ci-haut, nous avons additionné les chronos des deux salles pour découvrir, accablement encore plus grand, que Guylaine, Simon, Dany, Karol-Ann et Guillaume étaient officiellement les grands gagnants du Super Blogue Mash-up Showdown – bon cop, bad cop édition. Félicitations, crapules !

➡ Pour lire notre aventure dans Sous enquête – Criminels.


Pour lire les comptes-rendus de nos complices dans le crime à propos de Sous enquête – Enquêteurs, c’est par ici !


Et vous, avez-vous l’âme d’un vaillant détective ou êtes-vous plutôt du type corrompu ?

defi-evasion-sous-enquete-enqueteurs-equipe

bouton-reserver


Allez leur rendre visite :

Défi-Évasion
4689, boulevard Guillaume-Couture
Lévis
QC G6W 1H5
581-450-DEFI (3334)
website-logos-website-logo-free-logo-design-software    logofb
defi-evasion-logo

Dans le cadre de notre couverture médiatique, un rabais nous a été gracieusement offert par Défi-Évasion pour cette partie. Crédits photo : Défi-Évasion & Les Captivés.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s