Escaparium Laval : Le dernier arrêt

On vous a déjà raconté la fois où on a pris le métro à St-Louis ? Non ? Écoutez ça, ça vaut la peine ! Avec Valérie et Étienne, nous étions montés à bord à la station Escaparium Rossignols, en pleine heure de pointe du retour à la maison. Une chose est sûre : on ne s’est pas fait prier pour descendre dès qu’on a pu.

Non pas parce qu’un vieux monsieur louche se frottait le hotdog à 15¢ sur nous autres ou que notre voisin de gauche puait un savant mélange de mort, de Coors light, de poulet rôti et d’urine. Non plus parce qu’on ne pouvait respirer, coincés entre la porte et la centaine d’autres sardines entassées avec nous dans le wagon. Que nenni ! Rien des joies habituelles du transport en commun dans les grandes villes, car étonnamment, nous étions les seuls à bord. On aurait pu s’en réjouir, si le métro n’avait pas été piégé et que nous n’étions pas (encore) voués à une morte tragique et certaine !

Le dernier arrêt : I’m going off the rails on a crazy train

Immersion Fun Difficulté
⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ ⭐️⭐️⭐️⭐️ – ⭐️⭐️⭐️⭐️ –
Fouille Manipulation Réflexion
15 % 45 % 40 %
💲 / 👤 👥 💬
33 $ 3 à 8 60 min. FR/EN

 

Après une longue journée au travail, vous embarquez dans le métro à Saint-Louis, attachez votre ceinture et fermez les yeux. Soudain, une voix inquiétante se fait entendre à l’intercom, « Salutations citoyens de Saint-Louis. Je voudrais remercier votre participation non volontaire à cette révolution de l’Ordre du Nouveau Monde. Vos vies sont un sacrifice nécessaire pour le bien commun et vous pouvez être certains que votre mort ne sera pas en vain. Je vous le promets. Comme vous l’avez probablement remarqué, vos ceintures de sécurité sont malheureusement plus détachables. Ce train contient 10 tonnes de dynamite et se dirige tout droit vers le centre-ville… »

-Synopsis tiré du site d’Escaparium

 

Tout le monde à bord !

Le premier jeu à grand déploiement de la succursale du Boulevard des Rossignols frappe dans le mille et saura impressionner même les plus difficiles grâce à une immersion impeccable. Tout a été mis en oeuvre pour qu’on ait l’impression d’être dans un véritable métro hors de contrôle, et le pari est réussi. Si vous êtes du genre à avoir le mal des transports déjà quand vous êtes assis à l’arrière d’une voiture, pensez à votre petit sac vomitoire, on ne sait jamais. Oui, ça a l’air vrai comme ça !

Le décor « de base » est déjà très convaincant et les nombreux effets d’usure ajoutent beaucoup de crédibilité à l’ambiance des lieux. Aussi, vive la technologie : grâce à celle-ci, le tunnel qui défile sous nos yeux a l’air aussi réel que les strapontins sur lesquels sont retenus nos popotins.

Plus on évolue dans la salle, plus l’environnement visuel devient élaboré et riche en détails. Peu importe où on pose notre regard, on croit à ce qu’on voit. Et comme, côté décor, j’adore tout ce qui est vieux, usé et décrépit, je peux vous assurer que j’ai été servi ! Chapeau aussi pour avoir réussi à donner l’impression d’un lieu beaucoup plus grand qu’il en est physiquement possible ! L’effet est très trompeur.

Enfin, la trame sonore nous jette par terre par son réalisme. Vous vous fermerez les yeux et jurerez être sur les rails. Bref, on en prend plein la vue et plein les oreilles !

La chasse aux Easter eggs

Si vous avez le temps de vous attarder au décor, ce qu’on ne vous conseillera jamais assez, tentez de repérer tous les clins d’œil faits à l’entreprise, à ses autres jeux et à ses employés. Ceux-ci sont très bien réalisés, font sourire et ajoutent encore plus de profondeur à cet environnement déjà bien chargé.

Désamorcer le train,  stopper la bombe, c’est ça ?

Comme si ce n’était pas assez de devoir empêcher un train fou, sans conducteur, de percuter le centre-ville, il nous fallait, en plus, nous occuper de la grosse bombe que l’Ordre du Nouveau Monde a eu la gentillesse de cacher dans la place. Des vrais chums !

Le début de la mission est assez costaud. C’est d’ailleurs dans cette partie du jeu où nous sommes confrontés aux énigmes les plus complexes de l’aventure. Et comme si ce n’était pas assez, le décor lui-même tente de nous mettre des bâtons dans les roues. Y’en n’aura pas de facile !

Déjouer les plans des terroristes demande beaucoup d’observation, ce qui est une bonne nouvelle : le décor étant tellement beau que c’est un réel plaisir de l’inspecter sous tous ses détails dans notre quête de réponses.

Pour le reste, à l’image de ce qu’offre en général Escaparium, il y a très peu de fouille et beaucoup d’étapes nécessiteront de petites manipulations. Notre mission sera toujours assez claire. On ne se demande jamais quoi faire, mais plutôt comment faire, ce qui est excellent.

Tout comme un train, cette aventure est linéaire. Ce qui veut dire que les participants travailleront toujours tous ensemble pour résoudre une énigme donnée avant de pouvoir passer à la prochaine. Pour cette raison, nous sommes d’avis que Le dernier arrêt procurera une expérience optimale pour un groupe composé d‘idéalement quatre personnes tout au plus. (De toute façon, on n’arrête pas de vous dire que c’est le chiffre magique des jeux d’évasion)

Si on a une petite réserve à formuler, c’est qu’on n’a pas senti l’intensité du jeu aller crescendo. Les moments les plus exaltants nous étant servis en début de partie, on ressent moins la pression et l’urgence par la suite. C’est peut-être un effet secondaire d’avoir commencé si fort ?

T’es encore là ?

Arrête de lire, file à la station Rossignols, saute par-dessus les tourniquets et engouffre-toi dans le métro avant qu’il ne parte. Tu ne voudrais surtout pas manquer le feu d’artifice !

escaparium-dernier-arret-2019-05-13

bouton-reserver


Allez leur rendre visite :

Escaparium Laval 
5545 Boulevard des Rossignols
Laval, QC
H7L 5W6
514-548-3307
website-logos-website-logo-free-logo-design-software     logofb

Dans le cadre de notre couverture médiatique, Escaparium nous a gracieusement offert un rabais pour cette salle. Crédit photo : Escaparium.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s