A/Maze : Centre militaire

Negavit, vous connaissez ? Comme nous n’avions pas lu le rapport de mission, on a répondu non. Du coup, on n’a pas fait super bonne impression devant le sergent d’A/Maze qui nous briefait sur l’infiltration du Centre de recherche militaire de la succursale Atwater.

Si ça n’avait été de l’urgence de la situation (prévenir une apocalypse de zombis, c’est pas le genre de truc que tu peux remettre à demain), il nous aurait sûrement postillonné au visage de lui faire 100 pompes pour se rappeler l’importance d’une préparation adéquate.

Notre trio d’intervention était complété par Étienne. Notre mission : récupérer l’antidote permettant d’éradiquer la menace morte-vivante. Another day on the job !

Centre militaire : rien de tel qu’une bonne vieille pandémie !

Immersion Fun Difficulté
⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ ⭐️⭐️⭐️ – –
Fouille Manipulation Réflexion
30 % 45 % 25 %
💲 / 👤 👥 💬
28-35 $ 2 à 6 60 min. FR/EN

 

Montréal. Dans un laboratoire militaire secret, un groupe de scientifiques dirigé par le professeur Ivashenko a été formé pour trouver un moyen de contrôler l’esprit et la conscience humaine. Selon leur théorie, pour prendre le contrôle de l’esprit d’un être humain, vous devez d’abord briser sa volonté et affaiblir son corps. Les expériences ont eu lieu secrètement et sous la supervision de l’armée et du gouvernement.

Pour affaiblir les sujets des tests, le virus artificiellement fabriqué a été injecté dans leurs corps. Cela a permis de débloquer l’accès des scientifiques à leurs esprits. Mais lors d’une des innombrables expériences, le corps et l’esprit du prisonnier “P” se sont avérés être beaucoup plus forts que prévu. En quelques secondes le sujet a pris le dessus sur les scientifiques, et a eu accès à leur recherche. Grâce à son nouveau pouvoir lui permettant de contrôler les gens, il s’est échappé et a enclenché le système de sécurité, bloquant tout accès au laboratoire.

Après avoir atteint le monde extérieur, le virus initialement injecté dans le corps du sujet a commencé une rapide mutation. La victime a d’abord été affectée par une simple toux, suivi par des changements rapides de la température du corps. Finalement, après 24 heures, le sujet “P” est décédé. Le virus s’avère être extrêmement infectieux – un seul contact avec la peau est suffisant pour transférer le virus. L’épidémie a débuté il y a quelques semaines, mais même les professeurs et scientifiques les plus reconnus ont perdu espoir de trouver un remède. Pour trouver le vaccin, il est nécessaire de trouver la cause de la mutation du virus. Pour se faire, ils ont besoin de sang du sujet “P”.

– Synopsis tiré du site d’A/Maze

C’est le préposé à l’entretien ménager qui a fui en premier

Alors là, ça, c’est mon genre d’ambiance ! La scène s’offrant à nos yeux, une fois la porte du complexe forcée, est particulièrement convaincante. Elle ne réinvente peut-être rien, mais le résultat est toujours aussi efficace. En mettant les pieds dans le centre de recherche militaire de la rue Atwater, le fouillis, aussi petit soit-il, nous convainc qu’ici, tout est bien vite parti en couille !

La comparaison devient un peu surutilisée, mais je nous imaginais très bien dans un film d’action ou dans un jeu vidéo. (Eh oui, encore…) Notre progression dans l’espace et la mécanique utilisée pour accéder aux différentes zones n’est d’ailleurs pas sans rappeler nos « first person shooters » préférés. Le lieu est froid, inhospitalier et, mis à part pour quelques logos, plutôt impersonnel. L’éclairage (ou le manque de, selon les moments) accentue l’aspect inquiétant et abandonné du centre. Enfin, la trame sonore, très dynamique, contribue au sentiment d’urgence de la mission. Ça s’entend qu’on n’a pas le temps de niaiser. Bref, l’immersion est au rendez-vous !

La communication avec le maître de jeu, se faisant via walkie-talkie, cadrait parfaitement dans le thème de l’équipe d’intervention tactique.

Enfin, gros pouce par en haut pour tous les objets meublant l’endroit, surtout dans la section laboratoire. On y croit à ce labo ! La vraie vieille table d’examen et les nombreux accessoires médicaux y sont certainement pour quelque chose.

amaze-centre-militaire-4

On a senti quelques petits signes d’usure, mais rien de majeur. De plus, compte tenu du fait que le centre militaire est en activité depuis 2016 (et que le scénario se passe dans un bâtiment laissé à l’abandon), A/Maze s’en tire plutôt très bien.

En quête du Patient Zéro

Côté énigmes et mécaniques de jeu, le complexe Negavit n’a rien à envier non plus aux salles plus récentes. Tout est bien intégré. On retrouve des cadenas aux endroits appropriés et l’entreprise y a incorporé tout plein d’électronique ainsi que divers terminaux informatiques faisant du centre de recherche militaire un lieu plutôt high-tech. A/Maze ne se limite pas qu’aux classiques électro-aimants ou puces RFID, mais déploie aussi toute une panoplie de gadgets qui, par moment, nous en ont mis littéralement plein la vue.

La quête pour le sang du patient zéro, AKA le sujet « P », est une véritable aventure bourrée d’action. Comme le niveau de difficulté n’est pas des plus élevés, on ne reste pas plantés au même endroit bien longtemps. On est amenés à explorer, à parfois improviser avec les moyens du bord, et à beaucoup manipuler. L’antidote ne se fera pas tout seul !

Il vous faudra aussi fouiller vraiment partout si vous voulez réussir à quitter le complexe à temps pour éradiquer la pandémie en devenir. En effet, les concepteurs ont pensé à quelques cachettes assez sournoises ! 🙂

Comme c’est souvent le cas, une équipe de trois ou quatre joueurs sera l’idéal pour la tâche à accomplir.

Rapport de mission

Le centre de recherche militaire Negavit a été infiltré avec succès et le sérum, sécurisé. C’est donc mission réussie pour notre trio de Captivés, mais également pour A/Maze ! En effet, ce scénario est, selon moi, le plus complet, le plus immersif et le plus amusant des cinq jeux que nous avons eu la chance d’essayer jusqu’à présent chez l’entreprise montréalaise.

Comme les grosses corporations comme Negavit n’apprennent jamais de leurs erreurs, nos sources nous mentionnent que le centre militaire a repris ses opérations suite à notre passage et que, sans grande surprise, les scientifiques ont ENCORE causé un début de pandémie… Assemblez votre équipe et allez sauver le monde !

amaze-centre-militaire-2019-04-27
Boulette time ! Bang ! Bang ! Pow !

bouton-reserver


Allez leur rendre visite :

A/Maze Atwater
3550 Rue St-Jacques
Montréal, QC
H4C 1H2
514-504-2139
website-logos-website-logo-free-logo-design-software     logofb

amaze-logo

Dans le cadre de notre couverture médiatique, cette partie nous a été gracieusement offerte par A/Maze. Crédits photo : A/Maze.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s