Défi-Évasion mobile : L’Évasion express

C’était déjà le 2 janvier et nous n’avions pas encore fait de jeux d’évasion de tout 2019. Ça ne pouvait durer plus longtemps ! Heureusement, Défi-Évasion avait tout juste inauguré, en décembre 2018, son nouveau jeu mobile : l’Évasion express. On a fait nos valises en vitesse, avec Ernest et Hector, et nous nous sommes dirigés vers la station Jean-Perrin, où la remorque était stationnée pour quelques jours. Pas question de manquer le métro !

L’évasion express : tout le monde à bord !

Décor Fun Difficulté
⭐️⭐️⭐️⭐️ – ⭐️⭐️⭐️⭐️ – ⭐️⭐️⭐️ – –
💲 / 👤 👥 💬
24-28 $ 2 à 6 60 min.* FR / EN

 

Vers la moitié du 20e siècle, le métro est le nouveau moyen de transport à la mode. Comme chaque matin, vous embarquez dans un wagon, mais cette fois-ci, quelque chose est différent. Le métro ne s’arrête plus. Que se passe-t-il ? À vous de trouver qui a saboté les freins et comment arrêter votre course infernale !

-synopsis de l’Évasion express, par Défi-évasion

Nous avons été accueillis par Vanessa, notre chef de train, qui nous a fait traverser les corridors de l’entreprise à la hâte afin que nous ne manquions pas le départ de l’Évasion express, garé dans la cour arrière. Nous entendions déjà les sifflets du métro qui était sur son départ imminent.

Le métro

Pour débuter, le thème se prête à merveille à la configuration et la taille de l’espace de jeu (qui nous parait chaque fois beaucoup plus grand une fois à l’intérieur de la remorque).

Le décor est agréable, la construction soignée et toujours impressionnante quand on se rappelle qu’on est dans un trailer. L’immersion est bien réussie, notamment grâce à certains éléments vraiment bien faits qui donnent l’impression d’être effectivement dans un wagon vieillot, effets sonores compris. Nous avons apprécié toutes les touches rétro apportées au lieu.

Néanmoins, une chose était un peu floue : malgré une constance dans le look et l’esthétisme de la salle, on a eu l’impression d’être dans des endroits à la fois similaires et différents, selon la partie du jeu. Le début faisait résolument plus métro, tandis que la seconde partie, autant dans le décor que dans les éléments d’énigmes, nous faisait penser à un train long-courrier. Mais ne vous inquiétez pas, ce détail ne fera pas dérailler le l’Évasion express.

Reste que la qualité du visuel a grimpé d’une bonne coche dans la remorque (insonorisée et climatisée, on vous le rappelle), au point d’être beaucoup plus représentative des salles « fixes » de Défi-évasion.

Au travail, si vous ne voulez pas finir dans le mur

Le jeu repose sur une bonne dose de technologie (nous avons d’ailleurs été agréablement surpris par toute cette techno dissimulée dans la remorque) et sur quelques énigmes plus traditionnelles qui utilisaient divers types de cadenas.

Il était très agréable de voir l’amusement et l’émerveillement des enfants lorsqu’un mécanisme s’activait ou lorsqu’une manipulation spécifique avait des effets inattendus. On vous rappelle qu’ils ont une vingtaine de jeux à leur actif et pourtant, ils ont été maintes fois impressionnés par ce qui se passait dans l’Évasion express et étaient très volubiles à ce sujet.

Un accro aura probablement déjà eu affaire à ces étapes et sera certainement moins ébloui par les effets, mais il faut se rappeler que le jeu mobile sert habituellement à initier la population à ce qu’est un jeu d’évasion. Je suis confiant que cette mission  saura à coup sûr bluffer son public cible, en plus de divertir convenablement les plus habitués.

La petite lacune scénaristique : on n’identifie pas le saboteur. On résout une énigme plutôt étrange, qui ne semble en rien liée à la quête principale, pour ensuite se faire féliciter de l’avoir démasqué. Au final, on n’a vraiment aucune idée de qui c’était… C’est d’ailleurs la partie plus étrange de l’aventure.

Pour le reste, nous avons été ravis de voir que le jeu offrait un niveau de difficulté intéressant, et pas que pour des débutants. Sans être ardu (ce n’est pas le but d’un tel scénario), on a eu droit à des casses-têtes variés et sommes ressortis du métro avec la satisfaction de nous être creusés la tête.

l'évasion express defi evasion

*15, 30 ou 60 minutes

La façon dont le scénario a été conçu et l’aménagement de la remorque permettent une belle diversité dans ce jeu mobile . L’Évasion express peut en effet être déclinée en 3 versions différentes. Il y a la totale, d’une durée de 60 minutes, utilisant la remorque entière. C’est celle que nous avons essayé.

L’espace de jeu peut également être divisé en deux, afin de permettre deux séances de 15 ou 30 minutes simultanées. Dans ce cas-ci, les participants pourront jouer à l’une des moitiés du scénario : soit tenter de démasquer le saboteur, soit tout faire pour freiner le métro. Le nombre d’énigmes à résoudre variera selon la durée de jeu.

Si vous avez le choix, on vous recommande d’opter pour le voyage d’une heure. Et surtout, ne manquez pas le train !


Allez leur rendre visite :

Défi-Évasion
2500 rue Jean-Perrin #150
Québec, Qc
G2C 1X1
581-450-3334
website-logos-website-logo-free-logo-design-software    logofb
defi-evasion-logo

Dans le cadre de notre couverture médiatique, cette partie nous a gracieusement été offerte par Défi-Évasion. Crédits photo : Défi-Évasion.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s