A/Maze : Tueur en série

Comme ça faisait longtemps que nous voulions nous enfermer dans des jeux d’évasion avec Valérie et Étienne, nous avons décidé de souligner cette occasion en grand : direction Griffintown pour y faire la fête. Nous nous sommes retrouvés dans un bar pas très loin de chez A/Maze et y avons commandé des consommations que nous avons laissé sans surveillance le temps d’un high five de trop.  La suite, vous la connaissez : nous nous sommes réveillés dans le sous-sol du Tueur au Griffon, avec un mal de crâne gros comme le chantier du nouveau pont.

Tueur en série : faut vraiment que je plonge là-dedans ?

Décor Fun Difficulté
⭐️⭐️⭐️⭐️ – ⭐️⭐️⭐️⭐️ – ⭐️⭐️⭐️ – –
Fouille Manipulation Réflexion
40 % 20 % 40 %
💲 / 👤 👥 💬
25 $ 2 à 5 45 min. FR/EN

 

Au cours des derniers mois, il y a eu d’étranges disparitions dans le quartier Griffintown. Les jeunes semblent partir et ne réapparaissent que quelques semaines plus tard, morts et avec une seule différence. Ils ont tous le même tatouage d’un griffon sur le dos. La police a averti le public et lui a recommandé d’être vigilant lors des sorties la nuit et de se promener en paires si possible. Quelqu’un doit être en train de kidnapper des gens. Les médias l’ont surnommé: Le Tueur au Griffon.

Cette fin de semaine, c’est la fête de votre ami, alors vous avez décidé de célébrer ça en vous rendant à votre bar préféré. Par contre, c’est tout ce que vous vous rappelez… Vous vous réveillez dans une petite chambre, vos amis inconscients dans un coin.

Où êtes-vous? Qui vous a placé ici? Serez-vous capables de survivre?

-synopsis tiré que du site de A/Maze

Quand tu sais que t’es dans le trouble

Ça, c’est pile le genre de décor et d’ambiance qui me rendent joyeux ! Ce n’était rien de tape-à-l’œil ou de très sophistiqué, mais c’était criant de réalisme bien glauque. Comme un vieux film gore de série B, ça m’a fait plaisir.

amaze-tueur-en-serie-2

Ici, tout était très brut.  Bois, béton, métal et liquide poisseux dominaient la déco de cette inquiétante mancave. À part le bocal avec une tête au look beaucoup trop douteux, que vous pouvez voir sur la photo au bas de l’article, tout dans la salle était (ou avait l’air) vrai.

Particularité intéressante : les objets potentiellement dangereux (pour vous et/ou le décor, si vous jouez comme des bourrins) n’étaient pas fixés en place comme on pourrait s’y attendre habituellement. Ce petit détail ajoute assurément au réalisme du lieu.

Il y avait aussi dans la salle des choses que je ne m’attendais pas à trouver dans un jeu d’évasion. Ça faisait bien son effet. D’interagir avec celles-ci a été un autre point positif à l’expérience.

Pour survivre au tueur

Tout au long du jeu, vous devrez dénicher et décoder les indices laissés par de précédentes victimes pour vous aider à accéder aux compartiments personnels du tueur et ainsi avoir une chance de vous évader. C’est une théorie. L’autre, c’est que votre kidnappeur aime bien jouer avec ses victimes et vous laisse croire qu’une évasion est possible.

La réussite du jeu passe beaucoup par l’observation et la réflexion. N’hésitez pas à demander le point de vue de vos coéquipiers. Un regard neuf peut souvent être bénéfique. Certaines manipulations étaient plutôt réalistes, au point de nous faire hésiter avant de se lancer. Une autre était plus ludique et détonnait du reste du jeu. Cette dernière était quand même amusante, mais aurait gagné à être poussée un peu plus loin.

Je recommande Tueur en série pour un très petit groupe de joueurs. Déjà à quatre, nous avons senti que c’était trop par moment. Quelques énigmes gagnaient à être travaillées en équipe, mais plusieurs étapes étaient plutôt l’affaire d’une seule personne. Étienne, par exemple, a eu l’impression d’être moins utile à plusieurs moments dans le jeu. Moins impliqué, il n’a pas pu autant apprécier l’expérience que moi.

Notre progression a stagné peu de temps avant la fin de la partie. Penser avoir tous les éléments en main pour résoudre une énigme quand ce n’est pas le cas, ce n’est jamais vraiment gagnant.  Nous commencions à nous faire à l’idée que les carottes étaient cuites, mais avec un petit a/mazing coup de pouce, tout à débloqué.

Petite parenthèse : pour demander un indice dans ce scénario, il faut appuyer sur un bouton à l’entrée de la salle . Le maître de jeu entre alors pour nous aider, puis repart et nous laisse entre les griffes du tueur. Ça casse quand même un peu l’immersion. Fin de la parenthèse.

Finale endiablée

S’en est suivi une course folle pour une ultime tentative d’évasion. Les dernières étapes du jeu étant assez simples, on a pu se démener d’un bord à l’autre et on a fait voler les objets dans tous les sens (sans rien briser). Ah, douce adrénaline de fin de jeu ! Le temps imparti était écoulé depuis quelques minutes, déjà, au moment où nous avons quitté le repaire, mais notre bourreau ne s’était pas encore montré.

Pendant un instant, on a bien cru s’en être tirés. C’était se réjouir trop vite, car une fois sortis de la pièce, nous sommes tombés nez à nez avec Le Tueur au Griffon, déjà passablement irrité d’avoir attendu trop longtemps au café du coin pour son latté équitable.

Et c’est comme ça que nous sommes, finalement, morts dans Griffintown.

amaze-tueur-en-serie-2018-08-25

Mes recommandations iront à l’encontre de ceux de la police : allez faire la fête à Griffintown. Ce sera peut-être la dernière heure de votre vie, mais elle devrait en valoir la peine !


Allez leur rendre visite :

A/Maze Griffintown
1384 Rue Notre-Dame Ouest
Montréal, QC
H3C 1K8
514-504-2139
website-logos-website-logo-free-logo-design-software     logofb

amaze-logo

Dans le cadre de notre couverture médiatique, cette partie nous a été gracieusement offerte par A/Maze. Crédits photo : A/Maze.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s