Amédaka : le ballroom

On va à Granby en moyenne 0,125 fois par année. Cette fois-ci, ça adonnait qu’on y était pile en même temps que l’ouverture non officielle d’Amédaka (l’ouverture grand public avait lieu le lendemain), la première compagnie de jeux d’évasion de la ville.  Heureuse coïncidence ou manigance brillamment orchestrée ? Disons simplement que la vie fait bien les choses ! 🙂

Avec Ernest et Hector, on s’est présentés au 337, rue Principale, à Granby, sans savoir vraiment dans quoi on s’embarquait. Niveau de difficulté ? Nombre de joueurs recommandés ? Détails du synopsis ? Rien ! Tout se qu’on savait, c’est que le jeu s’appelait Le ballroom et qu’il fallait vivre le moment présent !

Le ballroom : It’s, it’s a ballroom blitz. (x3) Yeah, it’s a ballroom blitz !

Décor : ⭐️⭐️⭐️  Fun : ⭐️⭐️⭐️⭐️   Niveau : ⭐️⭐️⭐️⭐️
Fouille: 30 %  | Manipulation: 10 %  | Réflexion: 60 %
💲/👤 : 25 $  | 👥 : 4 à 8  | ⏱ : 60 min.  | 💬 FR/EN

Il n’y a pas à dire, votre firme de détectives privés n’avait pas eu d’affaire pertinente depuis plusieurs années! Pourtant, une adolescente revenue de son bal des finissants, vous ramène sur le marché du travail avec une affaire de vol d’œuvre d’art. Saurez-vous remplir les exigences de la demoiselle à temps, ou vous ferez-vous prendre par la police pour intrusion dans un édifice privé?

Synopsis tiré du site d’Amédaka

La salle de bal

En début de scénario, Amédaka nous plongeait dans une pièce convaincante, décorée sur ses six faces. L’excellent environnement sonore, qui évolue au fil du jeu, venait compléter cette immersion réussie. On se laissait très facilement prendre au jeu. La pièce était par contre un peu étroite pour accueillir les huit joueurs maximum mentionnés sur le site de l’entreprise. Comme la plupart du temps, le chiffre magique semble être quatre.

Par la suite, on ne retrouvait par contre pas l’opulence qu’on s’imaginait en écoutant l’introduction ou en regardant la photo. (Vous direz que je suis peut-être trop naïf.) Sans rien vous dévoiler de trop important, les plafonds étaient un peu moins hauts et le chandelier, pas aussi grandiose ! Plus « sérieusement », la structure de la salle, en milieu de partie, n’offrait pas le même niveau de finition qu’en début de jeu.

Le décor, sans être aussi immersif qu’en début de parcours, était toutefois réussi. Les éléments le composant s’harmonisaient bien – autant entre eux, qu’avec les énigmes à résoudre. Tout avait l’air à sa place. Aussi, certains morceaux avaient vraiment de la gueule !

Les embûches

Les énigmes, classiques sans pour autant laisser une impression de déjà-vu, sont intéressantes et variées (tout en étant majoritairement axées sur la réflexion). Quelques-unes d’entre elles sont d’un niveau quand même assez corsé. Et comme pour les fraudes sur Facebook, quand la solution d’une énigme semble beaucoup trop simple à trouver pour être vraie, elle est bien souvent fausse ! Rappelez-vous, tout est dans le détail !

On a vraiment dû se creuser la tête pour accomplir notre tâche, et plus nous approchions de l’œuvre d’art, plus ça devenait ardu. Quand enfin vous mettrez la main sur l’objet en question, vous comprendrez le désarroi de votre cliente !

Notre « complice »

Avant le début de la partie, on nous a demandé quelle était notre préférence en ce qui avait trait à la gestion des indices : uniquement à notre demande, ou également quand le maître de jeu le jugeait opportun ? J’ai trouvé ça cool qu’on nous offre le choix. C’est une belle façon de s’adapter un groupe qui est en action. Ça met aussi tout le monde sur la même longueur d’onde avant le début de la partie.

En toute honnêteté, je dois me confesser et vous avouer que si notre maître de jeu avait décidé, vers la fin du jeu, d’aller se chercher un cornet chez Maître Glacier, par exemple, nous aurions fort probablement tous été embarqués par la police ! Mais, la vie étant ainsi faite, nous sommes les premiers à voir notre photo apparaître sur l’écran de télé des gagnants ! Yé !

amedaka-ballroom-2017-07-28

Un trio de passionnés

AMÉlia, DAn et KAtie, sont les trois trippeux de jeux d’évasion derrière l’entreprise de Granby. On a passé un super moment dans leur ballroom, mais aussi dans le lobby, à parler jeux, ce qui arrive nécessairement quand il y a rencontre d’accros ! On raconte qu’on aurait aussi peut-être, hypothétiquement, un peu entrevu et entendu des trucs à propos de leurs projets futurs et ça donne vraiment le goût !


Allez leur rendre visite :

Amédaka
337 Rue Principale
Granby, QC
J2G 2W5
450-360-4999
amedakaevasion.com    logofb

amedaka-logo

Dans le cadre de notre couverture médiatique, cette partie nous a été gracieusement offerte par Amédaka Évasion. Crédits photos : Amédaka Évasion.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s