Sort qui peut ! : Le grimoire

Avec Phil, on s’est fait une petite balade à Trois-Rivières. Ce qui a particulièrement attiré mon attention à propos de Sort qui peut ! (outre le fait que c’est une compagnie de jeux d’évasion :), ce sont les thèmes inusités, proposés par la compagnie. Il était possible, par exemple, de servir de repas trois services à une tribu de cannibales dans leur défunte salle Amazonia ou encore de jouer aux apprentis magiciens dans notre scénario du jour, Le Grimoire.

Le Grimoire : « Si c’est magique, c’est que c’est sûrement des magiciens »

Décor : ⭐️⭐️⭐️  Fun : ⭐️⭐️⭐️   Niveau : ⭐️⭐️⭐️⭐️

Vous et vos amis êtes fraîchement gradués de l’école de sorcellerie du comté d’Alkazar…Alors que vous allez arroser cette bonne nouvelle à la taverne du coin, vous croisez votre professeur Balzouk qui a été ensorcelé. Pour le libérer de son sort, vous devez retrouver le grimoire de l’école contenant les antidotes à tous les sorts jetés. Bien entendu, ce Grimoire est réservé à l’usage unique des professeurs, qui ne sont pas disponibles à une heure si tardive. Le contraire serait trop simple. Le temps de Balzouk est compté et vous êtes son seul espoir. Vous avez une heure pour trouver une façon d’accéder au gros livre.

L’accueil chez Sort qui peut ! est convivial et sympathique.  Nous avons rencontré les deux propriétaires, Laurie-Josée Roy et Andy Ongaro, des moldus des mordus de jeux d’évasion travaillant déjà cinq jours par semaine dans leurs emplois respectifs et qui, en plus de cela, se consacrent à leur entreprise les soirs et les fins de semaine.

L’ambiance magique

On se répète, mais le thème est original. C’est le seul jeu qu’on a essayé sur la magie jusqu’ici et il offre un niveau intéressant d’immersion. Avant même que vous n’entriez dans l’école, on vous met déjà dans la peau d’un apprenti sorcier en remettant une cape à deux des participants. Je suis celui qui n’en a pas eu. Pourquoi eux, et pas moi ? POURQUOI ? POURQUOI ?

La salle est crédible, surtout en début de jeu: flashback de retour à l’école, mais pour magiciens ! Le décor de la pièce est tout à fait approprié et nous met bien en contexte. À noter que plusieurs éléments du décor sont faits maison.

L’usure s’est cependant fait sentir sur certains objets, surtout en avançant plus loin dans le scénario. D’autres mages sont passés avant nous et avaient manifestement des doigts plutôt musclés.

Un petit truc qu’on a moins apprécié : le vidéo d’introduction. Le son aurait pu être meilleur, tout comme la qualité de certaines images du diaporama.

Les tours de magie

Les énigmes sont toujours bien rattachées à l’histoire. Rien n’est barré par hasard ou sans raison logique, ce qui ajoute de la crédibilité au tout. On a dû mettre notre cerveau en mode ésotérique pour comprendre certaines références.

Il y avait beaucoup à faire pour se rendre jusqu’au grimoire : des manipulations (magiques, bien sûr !) agréables à faire, de la fouille et beaucoup d’associations. Le travail d’équipe était essentiel. Peu de technologie, mais ce qu’on a vu nous a impressionné. Plus on avançait dans l’histoire, plus le nombre de tâches à accomplir semblait aller en augmentant. À trois, on s’est finalement sentis dépassés pour accomplir notre mission. Nous avions pourtant très bien avancé jusqu’ici.

Notre pauvre professeur Balzouk a donc fatalement péri sous nos yeux… Je doute qu’on nous offre le poste d’enseignant maintenant vacant… Nous nous sommes pourtant engagés à donner des cours de magie en son honneur…

2017-10-21-Sort qui peut Le grimoire

Cette fois-ci, nous n’avons pas bu notre bière de la défaite à la micro la plus près de chez Sort qui peut ! On en avait bien trouvé une tout près, mais il n’y avait pas de stationnement disponible dans les alentours et je suis particulièrement impatient lorsque vient le temps de chercher un espace libre.  Nous avons donc rebroussé chemin vers Québec et nous sommes arrêtés à mi-chemin pour découvrir L’esprit de clocher à Neuville.

Jessica a eu l’occasion d’interviewer les propriétaires Laurie-Josée Roy et Andy Ongaro sur l’historique de Sort qui peut ! et ses différentes missions. Réécoutez son entrevue extraite de son émission Premières loges (15h30-17h30) à CKRL 89,1. :

Allez leur rendre visite :

Sort qui peut !
162 rue St-Laurent, suite 208
Trois-Rivières, QC
G8T 6G3
819-909-7077
sortquipeut.ca

logo-sort-qui-peut

Dans le cadre de notre couverture médiatique à CKRL, cette partie nous a été gracieusement offerte par Sort qui peut ! Crédits photos : Sort qui peut !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s