Pandora’s Locks : Where’s Becky ? Volume. 2

[🇨🇦 NEW WESTMINSTER, BC] Y en a qui collectionnent les aimants à frigo ou des tasses de destinations où ils voyagent… Depuis 2017, je me suis donnée comme mandat de faire (au moins) un jeu d’évasion partout où je mettais les pieds, ce que je n’ai pas manqué de faire lors de mes dernières vacances à Vancouver ! Après avoir fureté sur les différents groupes Facebook de « Escape room enthusiasts », j’apprenais que le marché local avait la réputation d’être plutôt fade, mais que certains défis se démarquaient du lot, comme ceux de Pandora’s Locks.

Et quelle ne fut pas ma surprise quand j’ai vu qu’il y avait une salle inspirée des années 80 💕💕💕 !! Allais-je revoir mon beau Kevin de la Pop ? M’avait-il précédé dans l’ouest canadien pour me faire vivre (encore!) de grandes palpitations ?! Je devais en avoir le cœur net. J’ai donc emmené mes partenaires originaux de Mission Pop : Anne-Marie et Maxence pour tenter de retrouver Becky qui pourrait surement m’en dire plus sur le sort de Kevin ! Ils étaient mieux de ne pas être ensemble ces deux-là !

Where’s Becky ? Volume. 2 : Do you really want to hurt me ? Do you really want me to make me cryyyyyy ?

Immersion Fun Difficulté
⭐️⭐️⭐️- – ⭐️⭐️⭐️- – ⭐️⭐️⭐️⭐️-
Fouille Manipulation Réflexion
10 % 20 % 70 %
💲 / 👤 💬
28,57 $
Salle privée
65 min. EN
👥 👥 idéal Testé à
2-6 4 3
🔎Enquête, 🇨🇦 Reste du Canada

 

Fouillez sa chambre pour trouver des indices et découvrez son sort alors que chaque révélation vous rapproche de la vérité.

Cette chambre à thème nostalgique des années 80 implique des lumières clignotantes et des situations potentiellement effrayantes ou émotionnelles.

Oubliez vos habitudes et vos attentes en matière d’évasion, vous vous trouvez dans une aventure interactive high-tech, entièrement automatisée et axée sur l’histoire.

– Traduction du synopsis tiré du site de Pandora’s Locks

Pourquoi quand on pense aux années 80, on pense à une décennie légère ? Peut-être à cause de chansons cultes comme Girls just wanna have fun de Cindy Lauper ou encore au look coloré et branché que vous pensiez avoir à l’époque, où George Michael et son bermuda bleu clair et blanc étaient rois !

En entrant dans la chambre de Becky, ça n’a pas loupé : sa couleur préférée est le rose et elle l’affirme. À vous qui avez grandi dans les années 80 (ou qui y êtes familiers !), vous y reconnaîtrez bon nombre de références populaires allant des objets d’époque au cinéma en passant par la musique, bien sûr. D’ailleurs, chapeau bas à l’ambiance sonore qui fait plaisir à entendre, sans tomber dans la facilité 😉, et qui est bien plus recherchée que ce qu’elle paraît en étant en lien avec l’histoire.

Et pourquoi Volume. 2 dans le titre de la mission ? Tout simplement parce que la salle a été complètement revisitée en août 2018 pour laisser place à une aventure inédite.

La force du storytelling

À part ces nombreux clins d’œil à l’époque, cette chambre a l’air on ne peut plus classique pour l’adolescente qui a grandi dedans. La fouille étant minime, vous y trouverez quelques surprises, mais sans plus. La force est dans le storytelling, la mise en récit de Becky. Le synopsis le dit d’emblée : « Oubliez vos habitudes et vos attentes en matière d’évasion, vous vous trouvez dans une aventure interactive ». En effet, ne perdez pas de vue votre objectif : il faut retrouver où est Becky et (surtout !) ce qui a pu lui arriver.

Le scénario est donc construit de façon à ce que vous découvriez, petit à petit, énigme après énigme, des fragments de son histoire pour en arriver à la solution. J’avoue que dans le flot du jeu (et certaines de ses distractions), je n’ai pas toujours pensé à rassembler les pièces du puzzle pour comprendre l’intrigue. Dommage, car une fois qu’on en connaît les rouages, elle est subtile, originale et fascinante telle une bonne série télé des années 80  !

Anne-Marie me l’a fait remarquer : cette mission est très analytique. Il vous faudra donc tout scruter, même ce que vous pensez connaître pour l’avoir peut-être vu 1001 fois dans votre vie. Un piège qui est assez déroutant de la part de Pandora’s Locks. Là-dessus, bien joué !

Un bon défi

Néanmoins, et selon moi, des énigmes vont parfois trop loin dans leurs étapes de résolution, ce qui enlève parfois du fun au jeu (c’est pourquoi on manque des bouts de l’histoire, je pense). Brian, créateur du scénario, est conscient de la difficulté de la mission et m’expliquait qu’elle déroutait pas mal les habitués de jeux d’évasion pour cette raison.

Heureusement, le nombre d’indices est illimité. Et bien que je ne suis pas du genre à demander facilement de l’aide dès que l’on bloque un peu, je me suis gâtée à un moment où la lumière n’apparaissait pas vraiment au bout du tunnel. D’ailleurs, l’interaction avec le maître de jeu est assez inédite et cohérente avec un usage d’époque. Je l’ai beaucoup aimé, surtout que cette méthode nous permet d’écouter un indice autant de fois que l’on veut, ce qui n’est pas un mal avec la barrière de la langue qui nous a mis parfois des bâtons dans les roues.

65 minutes (au lieu des traditionnelles 60) sont alloués pour dénouer cette intrigue pleine de rebondissements. Un bonus qu’on accepte volontiers ! Parlant du temps, il n’y a pas de minuterie dans votre salle. En revanche (et on vous le dit avant d’y entrer), il y aura deux autres façons inventives de connaître celui qu’il vous reste. Mention spéciale à l’une d’entre elles que j’ai trouvé ingénieuse, originale et tellement bien intégrée dans l’univers de Becky.

Les cinq dernières minutes ont été vraiment intenses ! Rares sont les fois où j’ai ressenti une montée d’adrénaline de la sorte dans un jeu ne versant pas dans l’horreur. On sent vraiment qu’on a du pouvoir sur cette mission et que notre réussite pourrait tout bouleverser. Hélas, on n’a pas pu aider les parents de Becky qui s’inquiètent pour elle… Et de mon côté, pas de Kevin à l’horizon, j’en ai eu le cœur brisé… encore.

Pandora's-locks-vancouver-janvier-2020

Autant vous le dire, Brian a eu une imagination débordante pour créer Where’s Becky ? Volume. 2 et vous ne serez vraiment pas au bout de vos surprises avec une telle thématique !

Sinon, il paraît qu’on a les meilleures équipes d’enquêteurs parmi nos lecteurs ! Alors un voyage à Vancouver, ça vous dit pour connaître le fin mot de l’histoire ?

bouton-reserver


Allez leur rendre visite :

Pandora’s Locks
405 Columbia St.
New Westminster, BC
(778) 891-1993

website-logos-website-logo-free-logo-design-software     logofb

pandoras-locks-logo

Dans le cadre de notre couverture médiatique, cette partie nous a été gracieusement offerte par Pandora’s Locks. Crédits photo : Pandora’s Locks.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s